Attentat au Pakistan: Onze morts et une vingtaine de blessés à Peshawar

Actualisé

Attentat au PakistanOnze morts et une vingtaine de blessés à Peshawar

Un attentat suicide samedi à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, a fait au moins onze morts et plus d'une vingtaine de blessés, ont indiqué des responsables.

Un attentat suicide samedi à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, a fait au moins onze morts et plus d'une vingtaine de blessés, ont indiqué des responsables. Un kamikaze a fait exploser sa voiture près d'un barrage policier. Les talibans ont revendiqué l'attaque.

L'attentat s'est produit après que la police eut tenté de fouiller le véhicule à un barrage de police dans un grand carrefour dans la banlieue de Peshawar, a indiqué un responsable du district de Peshawar.

Homme d'une vingtaine d'années

Responsable du barrage, le policier Malik Jehangir a raconté à l'AFP qu'après avoir repéré un véhicule noir suspect, il a envoyé un policier l'inspecter. «J'ai vu qu'il y avait une altercation avec le conducteur et soudain, une explosion m'a jeté à terre avec des éclats qui m'ont transpercé l'épaule», a-t-il expliqué.

Un autre témoin a vu les policiers se disputer avec le conducteur de la voiture piégée. «C'était un jeune homme d'environ 20 ans avec une courte barbe et un bonnet blanc. Quand j'ai remarqué que son buste était gonflé (ndlr: par une possible ceinture d'explosifs), j'ai pris mon vélo et j'ai filé, craignant qu'il ne s'agisse d'un kamikaze», a-t-il raconté.

Des images télévisées montraient une épaisse colonne de fumée au- dessus du quartier de Pushta Khara, à Peshawar, et les carcasses de nombreux véhicules.

En réaction à l'opération au Waziristan

Le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), qui fait actuellement l'objet d'une offensive de l'armée dans son bastion du Waziristan du sud, a revendiqué l'attentat ainsi que celui perpétré vendredi à Peshawar, qui avait fait 17 mort et 39 blessés et dévasté le siège de l'ISI, les renseignements pakistanais.

«Nous lancerons tellement d'attaques que le Président, le Premier ministre et le gouverneur ne pourront plus s'asseoir dans leur palais», a déclaré au téléphone à l'AFP le porte-parole des TTP, Azam Tariq. Un autre responsable du TTP, Qari Hussain, a déclaré que l'attentat avait été décidé en réaction à l'opération militaire dans le Waziristan sud.

Milliers de morts

Près de 2500 personnes ont été tuées depuis l'été 2007 dans tout le Pakistan au cours d'attentats perpétrés pour la plupart par des kamikazes du TTP.

Dimanche dernier, l'un d'entre eux a tué quinze personnes sur un marché au bétail de Peshawar. Le lendemain, également à Peshawar, un homme faisait exploser la bombe qu'il portait sur lui à un barrage de police, tuant un agent et deux civils.

Mardi, à Charsadda, dans la banlieue de Peshawar, 32 personnes ont péri dans un attentat à la voiture piégée sur un marché bondé. (ats)

Ton opinion