Irak: Onze postes ministériels supprimés
Actualisé

IrakOnze postes ministériels supprimés

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a supprimé onze postes ministériels. Cette décision s'inscrit dans un plan de réformes destinées notamment à lutter contre la corruption.

M. Abadi a supprimé les postes des trois vice-Premier ministres ainsi que quatre ministères. Il a fusionné quatre portefeuilles avec d'autres ministères, selon le texte. Il a supprimé le ministère des Droits de l'Homme ainsi que trois postes de ministre d'Etat dont celui en charge des Droits de la femme et celui des Affaires provinciales et parlementaires.

Il a également fusionné le ministère des Sciences et Technologies avec le ministère de l'Education supérieure, celui de l'Environnement avec la Santé, celui des Municipalités avec le Logement et la Reconstruction, et le Tourisme et l'Archéologie avec la Culture.

Le gouvernement avait approuvé le 9 août des réformes majeures prévoyant notamment la suppression des postes des trois vice-Premier ministres, à la suite d'une vague de manifestations contre la corruption et la mauvaise gouvernance. Et le Parlement avait approuvé ce plan deux jours plus tard.

Le plan prévoit également l'abolition «des quotas confessionnels». Il propose que les responsables soient choisis selon leurs compétences et non leur appartenance confessionnelle ou ethnique. (ats)

Ton opinion