Actualisé 06.06.2018 à 14:24

Il aurait abusé de sa cousineOpération «de grande ampleur» chez Nordahl L.

Nordahl L. a été extrait de sa cellule mercredi matin et conduit à son domicile. Les enquêteurs ont découvert, dans son portable, des images le montrant agresser sexuellement une fillette.

par
joc
1 / 54
27.08.2019 Selon «Le Parisien», Nordahl L. a confié à un codétenu avoir violé puis frappé à mort la petite Maëlys, en août 2017.

27.08.2019 Selon «Le Parisien», Nordahl L. a confié à un codétenu avoir violé puis frappé à mort la petite Maëlys, en août 2017.

04.06.19 Victime de menaces et de violences, la famille de Nordahl L. envisage de changer de nom.

04.06.19 Victime de menaces et de violences, la famille de Nordahl L. envisage de changer de nom.

24.05.19 Cette photo, qui selon toute vraisemblance montre Nordahl L., a été prise en 2012 dans le club qu'a fréquenté Thomas Rauschkolb le soir de sa mort, le 27 décembre 2015.

24.05.19 Cette photo, qui selon toute vraisemblance montre Nordahl L., a été prise en 2012 dans le club qu'a fréquenté Thomas Rauschkolb le soir de sa mort, le 27 décembre 2015.

Facebook

Une semaine avant de tuer Maëlys, Nordahl L. aurait agressé sexuellement une fillette de sa famille âgée de moins de 7 ans. Une vidéo compromettante a été découverte lors de l'analyse du téléphone de l'ex-militaire. Selon BFM TV, la petite victime est la cousine du trentenaire. Selon plusieurs sources proches du dossier, ces images ont été tournées au domicile de Nordahl L, chez ses parents à Domessin (Savoie), et montreraient la fillette subir des attouchements.

Obsèques de Maëlys en France

La fillette de 9 ans, tuée par un ancien militaire, peut désormais reposer en paix. Elle a été enterrée samedi matin.

Certains éléments de la vidéo auraient permis aux enquêteurs de déterminer que c'est bien le meurtrier présumé de Maëlys et d'Arthur Noyer qui y figure. «On voit une main qui pourrait (lui) appartenir», ont expliqué les sources, en précisant que la famille de la fillette avait été prévenue. La fillette et ses parents, qui viennent du sud de la France, passaient le week-end chez les parents de Nordahl L. lorsque ces images ont été tournées. Le week-end suivant, à Pont-de-Beauvoin (Isère), le jeune homme enlevait puis tuait la petite Maëlys lors d'une fête de mariage.

Dans le cadre de cette nouvelle affaire, l'ex-militaire a été extrait mercredi matin de l'hôpital psychiatrique où il est incarcéré et a été conduit à son domicile. Une opération de gendarmerie «de grande ampleur» s'est déroulée jusqu'à 13h, annonce BFM TV.

L'affaire Maëlys en images

Maëlys, 8 ans, a disparu le 27 août 2017. Nordhal L., un ancien militaire de 34 ans, est le principal suspect. Le corps de la petite fille a été retrouvé le 14 février 2018.

En parallèle des affaires Maëlys et Arthur Noyer, les enquêteurs planchent sur une vingtaine de disparitions non élucidées dans la région. Parmi elles, celle des «disparus du fort de Tamié», Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou. Les avocats des familles viennent de transmettre à la justice des images du festival où tous deux ont disparu. On y voit un homme ressemblant à Nordahl L., rapporte Europe 1.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!