Château-d'Oex (VD): Opération difficile pour secourir une kayakiste

Publié

Château-d'Oex (VD)Opération difficile pour secourir une kayakiste

La Rega, la colonne de secours, des secouristes spécialisés, les pompiers et les gendarmes ont pris part à cet impressionnant sauvetage.

par
jfz/ats
La configuration escarpée des lieux a sérieusement compliqué la tâche des intervenants.

La configuration escarpée des lieux a sérieusement compliqué la tâche des intervenants.

Rega

Alors qu'elle descendait les gorges de la Sarine, une kayakiste expérimentée de 28 ans a chaviré et sa jambe est restée coincée sous un rocher, lundi, près du pont de Gérignoz, à Château d'Oex. Ses camarades l'ont protégée du mieux qu'ils pouvaient de l'eau froide et du courant, puis ont donné l'alerte. Couchée sur le dos, avec de l'eau jusqu'à la poitrine, la jeune femme a dû prendre son mal en patience avant d'être tirée de son mauvais pas.

En effet, vu la configuration escarpée des lieux, l'hélicoptère de la Rega ne pouvait ni atterrir ni déposer directement des secouristes auprès d'elle.

Encordés pour rejoindre la blessée

Une dizaine de membres de la colonne de secours du Club alpin suisse de Château-d'Oex, un spécialiste du sauvetage canyoning du Secours alpin romand et un médecin urgentiste de la Rega ont été mobilisés pour cette délicate intervention. Ils sont descendus, encordés, pour tenter prodiguer les premiers soins à l'infortunée et tenter de la dégager de son piège.

Il a fallu encore recourir aux coussins de levage gonflables, apportés par les pompiers de Château-d'Oex, pour libérer enfin la jeune femme, qui a passé près de deux heures dans l'eau. Elle a été ensuite hélitreuillée et hospitalisée en état d'hypothermie.

La police cantonale vaudoise était également partie prenante dans cette vaste opération coordonnée et avait même dépêché sur les lieux, en ultime renfort, les sauveteurs spécialisés du lac généralement affectés aux accidents de plongée.

D'autres sauvetages périlleux

En tout, la Rega a accompli 75 missions de sauvetage ce week-end, dont deux autres se sont également révélées particulièrement compliquées. Les secouristes sont allés récupérer samedi deux adeptes de canyoning, en délicatesse près d'Unterschächen (Uri). Mais avant de pouvoir procéder à l'hélitreuillage, l'équipage de la Rega a dû procéder à un vol de reconnaissance minutieux car un câble aérien risquait de compromettre ce sauvetage.

Et la situation s'est répétée lundi, quand il a fallu secourir un jeune vététiste de 14 ans, tombé dans un ravin près de Riemenstalden (SZ).

Ton opinion