Actualisé

ColombieOpération militaire: neuf présumés Farc tués

L'armée colombienne a mené lundi une opération dans une zone de production de coca, tuant 9 dissidents présumés des Farc.

1 / 147
Les autorités colombiennes ont annoncé dimanche avoir déjoué un attentat contre le leader de l'ex-guérilla des FARC, Rodrigo Londoño. (Lundi 13 janvier 2020)

Les autorités colombiennes ont annoncé dimanche avoir déjoué un attentat contre le leader de l'ex-guérilla des FARC, Rodrigo Londoño. (Lundi 13 janvier 2020)

Keystone
La Colombie a connu dimanche les plus pacifiques de ces dernières années. Une femme devrait devenir maire de Bogota. (27 octobre 2019)

La Colombie a connu dimanche les plus pacifiques de ces dernières années. Une femme devrait devenir maire de Bogota. (27 octobre 2019)

AFP
La dissidence des Farc, a annoncé, dans une vidéo diffusée mercredi, la création d'un mouvement politique clandestin, suite à son soulèvement armé la semaine dernière. (4 septembre 2019)

La dissidence des Farc, a annoncé, dans une vidéo diffusée mercredi, la création d'un mouvement politique clandestin, suite à son soulèvement armé la semaine dernière. (4 septembre 2019)

AFP

Neuf dissidents présumés de l'ex-guérilla des Farc, qui a rendu les armes, sont morts lundi lors d'une opération de l'armée colombienne dans une zone de production de coca dans le sud du pays, a annoncé le ministère de la Défense.

L'opération a été menée dans la municipalité de Calamar, dans le département de Guaviare, a indiqué le ministère sur son compte Twitter. «Nous sommes dans le processus d'identification de deux des tués, qui seraient des leaders importants de cette organisation» dissidente, a déclaré le ministre, Luis Carlos Villegas, lors d'une conférence de presse.

L'opération, menée par l'armée, les forces aériennes et la police, avec des bombardements et des combats au sol, «a permis la chute de toute la structure délinquante qui était poursuivie», a-t-il souligné.

Feuilles de coca

Le Guaviare a été une zone où les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) étaient très actives, en raison de nombreuses cultures de feuilles de coca - composant de base de la cocaïne, dont la Colombie est le premier producteur mondial - et de sa position stratégique pour contrôler le trafic de drogues.

La guérilla communiste a signé un accord historique de paix avec le gouvernement en novembre 2016 et s'est depuis transformée en parti politique, mais certains de ses membres ont refusé de rendre les armes.

Ainsi, sur les près de 7000 combattants de ce qui fut le groupe rebelle armé le plus puissant du continent américain, environ 1100 - selon les estimations du gouvernement et de centres de recherche - continuent d'être actifs, principalement dans le narcotrafic et l'activité minière illégale. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!