Actualisé 19.05.2007 à 12:28

Opération miraculeuse sur deux soeurs siamoises

CLEVELAND - Une intervention chirurgicale visant à assurer une circulation sanguine indépendante à deux soeurs siamoises âgées de trois ans a réussi aux Etats-Unis.

Cette intervention est un préalable à une délicate tentative de séparation des fillettes.

Tatiana et Anastasia Dogaru avaient déjà subi une opération préparatoire similaire. Le haut de la tête de Tatiana est rattaché à l'arrière de celle d'Anastasia.

Selon le docteur Alan Cohen, chef du service de neurochirurgie pédiatrique à l'hôpital pour enfants et nourrissons de Rainbow, les deux interventions avaient pour but de séparer le flux sanguin cérébral jusque-là commun aux deux fillettes, de sorte que la quasi-totalité du sang circulant dans chaque corps aille seulement dans le cerveau correspondant. C'était une étape nécessaire à la future tentative de séparation, a-t-il affirmé.

Une équipe de 5O médecins et infirmières tentera de séparer les fillettes en quatre étapes qui s'étaleront sur plusieurs semaines. Aucune date n'est encore fixée pour le début de la séparation.

«Nous devons tout coordonner. Nous nous réunissons chaque semaine pour essayer de prendre une décision, mais nous n'avons pas encore de date», a expliqué le docteur Cohen. «Pour l'instant, nous avons juste la satisfaction de dire que tout se passe bien.»

Les deux soeurs sont restées à l'hôpital vendredi soir comme l'exige la procédure mais le médecin pense autoriser leur sortie dès samedi.

«La tension de Tatiana, qui était élevée avant l'opération, a baissé et celle d'Anastasia qui était basse, a augmenté. Nous constatons donc déjà les effets de la séparation de leur circulation sanguine», a-t-il observé.

Les fillettes, nées à Rome, en Italie, sont arrivées à Cleveland le 6 avril après avoir vécu 2 ans et demi à Dallas. Leurs parents sont originaires de Roumanie. Les deux soeurs risquent de mourir très jeunes si on ne les sépare pas.

Les frères et soeurs siamois unis par la tête -appelés siamois craniopagus- sont extrêmement rares, ne représentant qu'un cas sur 2,5 millions de naissances. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!