Coupe de l'America: Oracle persiste à mettre en cause le voilier d'Alinghi
Actualisé

Coupe de l'AmericaOracle persiste à mettre en cause le voilier d'Alinghi

Oracle, challengeur américain de la Coupe de l'America, a réaffirmé lundi que le voilier du tenant suisse Alinghi pour la 33e édition de l'épreuve n'était pas «légal», ses voiles étant fabriquées aux Etats-Unis.

Oracle a précisé dans une communiqué qu'une rencontre était prévue «dès que possible» avec le défenseur suisse pour essayer de régler ce problème avant le début à Valence (est) le 8 février de la 33e «Cup», un duel en multicoques entre les deux syndicats.

Les Américains avaient affirmé la semaine dernière que les voiles utilisées par le maxi-catamaran d'Alinghi étaient fabriquées par le société américaine North Sails aux Etats-Unis, ce qui contrevenait à la règle «nationalité» de la Coupe.

Selon le Deed of Gift, document fondateur de l'épreuve, les navires et tout leur équipement doivent être construits dans le pays où la société nautique qu'ils représentent est établie.

La Société Nautique de Genève (SNG), représentant Alinghi, avait qualifié de «fausses» les accusations d'Oracle, affirmant que «le catamaran (Alinghi 5) a été construit en Suisse, tout comme ses voiles».

Oracle souligne néanmoins lundi que le Nevada, aux Etats-Unis, est le seul endroit où North Sails fabrique ses voiles et se dit prêt à «donner au défenseur un délai raisonnable» pour fabriquer des voiles en Suisse.

Sans accord sur ce point, un recours sera déposé devant le jury international de la Coupe, précise le communiqué américain. (afp)

Ton opinion