OrelSan aura carte blanche au Vibiscum Festival

Publié

Vevey (VD)OrelSan aura carte blanche au Vibiscum Festival

Le rappeur est à l’affiche de la manifestation veveysanne, qui a évoqué sa 2e édition sans filtre lors d’un point presse.

par
Julien Delafontaine
Le Français OrelSan, 40 ans, a mis le feu au Paléo en 2022.

Le Français OrelSan, 40 ans, a mis le feu au Paléo en 2022.

F. Melillo/20minutes

Nouveau venu dans le paysage des festivals romands, le Vibiscum Festival soulève de nombreuses interrogations. Ses organisateurs y ont répondu sans détour lors d’une conférence, le 24 janvier 2023. Ils avaient donné rendez-vous à la presse chez Nestlé, partenaire principal de la manifestation qui vivra sa 2e édition sur la place du Marché à Vevey, du 8 au 10 juin 2023.

D’un point de vue artistique, après avoir déjà communiqué la venue de DJ Snake, le Vibiscum n’a annoncé qu’un seul nouveau gros nom: celui d’OrelSan. Il est attendu «avec des artistes qui lui sont proches» lors d’une soirée carte blanche le 8 juin 2023. «Lorsque le groupe IAM a joué chez nous en 2022, Sébastian Strappazzon, qui habite la région et qui est cocréateur de la marque d’habits Avnier avec le rappeur, était présent. C’est là, qu’il a imaginé le concept d’associer leur entité à la venue d’OrelSan. Ainsi, durant le festival, il y aura des défilés de mode, des ateliers pour les enfants et des pop-up stores dans différents endroits», a expliqué Mario Calvano, programmateur. Ce dernier a, au passage, balayé le chiffre de 500’000 francs de cachets qui aurait été proposé à OrelSan. «On est très loin de la réalité. Ce montant est folklorique. Cela fait une année qu’on travaille sur cette carte blanche avec OrelSan. C’est ce concept qui lui a plu.»

William von Stockalper, fondateur du festival, a indiqué que sur le budget de 4 millions de francs, 20% de la somme est dévolue à la programmation artistique. Côté rentabilité, le Vibiscum Festival atteindra le break s’il attire 12’000 personnes par jour, sur les quelque 18’000 possibles. Le Vaudois, président du Vevey-Sports, a rappelé que la première édition, organisée pour rapporter de l’argent à son club de football, a pris fin avec une perte de 90’000 francs. «Ce n’est pas le club qui a perdu cet argent, mais moi, personnellement, en tant qu’entrepreneur. L’objectif du festival, même si on ne l’atteint que dans plusieurs années, reste le même: s’il y a bénéfice, il servira à aider le club, mais également d’autres associations veveysannes.»

Concernant les autorisations pour la tenue de la manifestation, le quadra a confirmé que pour l’heure sa manifestation ne les avait pas toutes obtenues, mais que c’était logique et normal. «Nous avons les feux verts de tous les services. Ce n’est qu’une question de timing. Pour le POCAMA (ndlr: demande d’autorisation au niveau cantonal), nous devons préciser quels seront les alcools servis et les quantités. On ne pouvait pas le faire tant que nous ne connaissions pas encore tous nos partenaires de boissons alcoolisées. Vu que c’est chose faite, le POCAMA sera bouclé dans une semaine. C’est seulement ensuite que la commune pourra donner son accord final. Elle nous a déjà donné son accord de principe», a-t-il expliqué.

L’affiche provisoire du festival

Jeudi 8 juin: Carte blanche à OrelSan et Avnier.

Vendredi 9 juin: Soirée pop-rock prochainement annoncée.

Samedi 10 juin: DJ Snake, Richard Orlinski, Mister Alive et Guests. 

Infos et billetterie: vibiscumfestival.ch

Ton opinion

7 commentaires