Tennis - Naomi Osaka veut «provoquer un changement», selon son coach

Actualisé

TennisNaomi Osaka veut «provoquer un changement», selon son coach

La Japonaise a écopé d’une lourde amende en plus d’une menace d’exclusion de Roland-Garros pour son boycott des médias.

Naomi Osaka a franchi le premier tour de Roland-Garros en battant la Roumaine Patricia Maria Tig, dimanche (6-4 7-6).

Naomi Osaka a franchi le premier tour de Roland-Garros en battant la Roumaine Patricia Maria Tig, dimanche (6-4 7-6).

AFP

Naomi Osaka, No 2 mondiale, a été sanctionnée d’une amende de 15’000 dollars pour avoir refusé de se présenter en conférence de presse, dimanche à Roland-Garros. Elle risque jusqu’à la disqualification si elle recommence, ont annoncé les organisateurs.

«Naomi Osaka a choisi aujourd’hui (ndlr: dimanche) de ne pas honorer ses obligations contractuelles envers les médias. Le superviseur de Roland-Garros lui a donc infligé une amende de 15’000 dollars», indique un communiqué de Roland-Garros cosigné par les organisateurs des quatre tournois du Grand Chelem. «Nous avons prévenu Naomi Osaka que si elle continuait à refuser ses obligations médiatiques durant le tournoi, elle s’exposait à d’autres conséquences liées aux infractions au code de conduite. Comme on peut s’y attendre, des violations répétées provoquent des sanctions aggravées, y compris une exclusion du tournoi.»

«Préoccupée par des questions fondamentales»

L’entraîneur de la joueuse japonaise affirme qu’elle utilise son statut de superstar pour forcer le changement avec son boycott médiatique controversé à Roland-Garros. «Naomi a la possibilité d’utiliser son statut pour aborder les problèmes et initier des choses», a déclaré Wim Fissette, l’entraîneur belge d’Osaka, au magazine allemand Der Spiegel.

Selon Fissette, Osaka «sait qu’il est important de parler à la presse» et qu’elle ne boycotte pas les médias «pour elle seule», mais qu’elle est «préoccupée par des questions fondamentales -- elle veut provoquer un changement».

«Aux États-Unis, les athlètes veulent plus de liberté dans leurs rapports avec la presse», a expliqué le coach. «Donc ils ne sont tout simplement pas menacés tout de suite d’une sanction s’ils ne se sentent pas bien pendant une journée», a-t-il assuré. Après sa victoire dimanche contre Patricia Maria Tig (63e) 6-4, 7-6 (7/4), Osaka doit affronter Ana Bogdan (102e) mercredi au deuxième tour à Roland-Garros.

Dimanche dans leur communiqué, l’Open d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon et l’US Open soulignaient leur volonté d’aider les joueurs qui seraient en détresse psychologique, notamment en raison de la pandémie qui a fortement compliqué leur mode de vie.

«L’équilibre psychologique des joueurs et joueuses qui participent à nos tournois et qui évoluent sur les différents circuits sont de la plus haute importance pour les Grands Chelems. Nous mobilisons, individuellement et collectivement, des moyens importants pour leur bien-être. Cependant, afin de continuer à nous améliorer sur ce sujet, nous avons besoin de leur coopération pour comprendre leurs attentes et pour améliorer leur expérience. Tous les ans, nous cherchons à garantir la meilleure expérience pour nos fans, pour nos joueurs et joueuses et pour nos équipes, et nous avons une longue et fructueuse expertise dans ce domaine», souligne le texte.

«Nous tenons à souligner que les règles sont mises en place pour garantir un traitement identique entre tous les joueurs et joueuses, indépendamment de leur statut, de leurs convictions ou de leurs résultats»

«Nous tenons à souligner que les règles sont mises en place pour garantir un traitement identique entre tous les joueurs et joueuses, indépendamment de leur statut, de leurs convictions ou de leurs résultats. Il n’y a rien de plus important dans le sport que la garantie d’une équité entre les athlètes. Il est regrettable que celle-ci ne soit pas respectée dans le cas présent où une joueuse refuse de consacrer du temps pour participer aux engagements médiatiques tandis que toutes les autres les respectent», poursuit-il.

(AFP)

Ton opinion

40 commentaires