Pouvoirs d'achat: Oslo, Zurich et Genève toujours les plus chères
Actualisé

Pouvoirs d'achatOslo, Zurich et Genève toujours les plus chères

Zurich et Genève restent dans le trio de tête des villes les plus chères au monde, selon une étude d'UBS comparant les pouvoirs d'achat.

Comme l'an passé, Zurich et Genève apparaissent respectivement aux deuxième et troisième rangs d'un classement emmené par la capitale norvégienne Oslo.

Copenhague se classe 4e, suivie de Stockholm. Les capitales scandinaves détrônent ainsi Tokyo, qui se retrouve en 6e position. Occupant cette dernière place en 2010, New York échoue au 14e rang, ressort-il de l'étude «Prix et salaires» 2011 qu'a publiée mardi UBS.

Le recul de «Big Apple», tout comme celui des autres villes américaines, reflète la dépréciation du dollar par rapport aux autres principales devises, explique le numéro un bancaire helvétique. Sydney pointe pour sa part au 7e rang, suivie de Helsinki, Toronto, Singapour, Vienne et Paris.

Londres occupe la 15e place, Munich la 16e, alors que Bruxelles précède Rome en 21e position. La ville éternelle est suivie de Lyon, Auckland et Barcelone. Berlin se situe au 33e rang devant Milan.

Bombay bonne dernière

En bas de classement, Delhi, Manille et Bombay figurent aux trois derniers rangs, avec des indices qui ne représentent guère que le tiers du trio de tête. Oslo domine l'étude avec un indice de 103 alors que Zurich, avec 100, sert de base. Genève apparaît avec un indice de 98,5.

Zurich est la ville où les salaires horaires sont les plus élevés, devant Genève, Copenhague, Oslo et Sydney. En terme de pouvoir d'achat, la ville des bords de la Limmat occupe également le premier rang, devant Sydney, Luxembourg et Miami.

L'étude «Prix et salaires» de l'UBS est publiée tous les trois ans, la dernière édition avec relevés des prix et des salaires datant de 2009. La version actualisée de 2011 se fonde sur la correction des données initiales en fonction de l'inflation cumulée, de la croissance du produit intérieur brut (PIB) et des variations de taux de change.

L'édition 2011 de l'enquête s'accompagne par ailleurs d'une application pour iPhone. L'étude a été effectuée pour 73 villes sur la base du prix d'un panier de 122 biens et services.

(ats)

Ton opinion