Coronavirus aux Etats-Unis: Otage d'un filtre patate pendant toute la séance
Publié

Coronavirus aux Etats-UnisOtage d'un filtre patate pendant toute la séance

Les aléas des visioconférences ont fait une nouvelle victime cette semaine: une patronne américaine a accidentellement activé un filtre ridicule pendant une visioconférence et n'a pas réussi à le supprimer.

par
joc
L'Américaine a perdu toute forme de crédibilité lors de cette séance avec des subalternes.

L'Américaine a perdu toute forme de crédibilité lors de cette séance avec des subalternes.

Twitter

Confinement oblige, une grande partie des employés du monde entier a été contrainte de s'initier aux joies du télétravail. Et qui dit télétravail dit visioconférences. Un art parfois difficile à maîtriser, et ce n'est pas la malheureuse Jennifer qui dira le contraire. On n'a pas de nouvelles de la jeune femme, mais on imagine qu'elle n'est pas encore tout à fait remise de son grand moment de solitude lors d'une réunion virtuelle avec ses collègues.

Gros moment de gêne en visioconférence

En pleine réunion virtuelle avec ses collègues, une jeune femme a fait un petit tour par les toilettes. Mais elle a oublié d’orienter sa caméra dans une autre direction.

Et que dire des religieux à travers le monde, qui connaissent des débuts parfois chaotiques sur internet.

Un curé italien victime des aléas de Facebook

Un prêtre qui célébrait la messe en direct sur le web ne s’est pas rendu compte qu’il avait activé des filtres amusants. Il a parlé pendant 50 minutes sans s’apercevoir de rien.

Une Américaine a, elle aussi, eu droit à son moment de gêne lors d'une visioconférence. En pleine discussion avec des subalternes, Lizet Ocampo a accidentellement activé un filtre la transformant en pomme de terre. Et impossible de revenir en arrière. La directrice politique du groupe de pression People For The American Way n'a eu d'autre choix que de terminer la réunion avec cette apparence particulièrement ridicule. «Ma cheffe s'est changée en patate pendant notre meeting et elle n'arrivait pas à changer le réglage. Alors elle est restée coincée comme ça pendant toute la séance», s'est amusée Rachele Clegg sur Twitter.

En ces temps compliqués, la photo de l'Américaine a beaucoup fait rire les internautes, qui sont près de 200'000 à l'avoir partagée. Bonne joueuse, Lizet Ocampo a réagi à sa mésaventure. «Je suis heureuse que cela vous fasse rire en cette période», a-t-elle commenté. Contactée par le «Mirror», l'Américaine a ajouté: «Tout est hilarant dans cette histoire de patate: le fait que cela soit arrivé, le look de cette patate (ma tête), et les expressions sur le visage de mes collègues. Nous avons tous besoin de rire en ce moment.»

Ton opinion