05.11.2020 à 17:56

CoronavirusOù doit-on porter un masque dans la rue?

En Suisse romande, la réponse à cette question diffère selon les cantons. Certains misent sur la responsabilité individuelle alors que d’autres délimitent des zones. Lausanne vient de publier les siennes.

von
Xavier Fernandez
A Lausanne, les masques sont d’ores et déjà obligatoires dans les zones de marché. 

A Lausanne, les masques sont d’ores et déjà obligatoires dans les zones de marché.

keystone-sda.ch

La semaine dernière, le Conseil fédéral a ordonné le port du masque dans «les zones animées des centres urbains ou des villages dans lesquelles des piétons circulent, ainsi que dans les autres domaines de l’espace public, dès que la concentration de personnes présentes ne permet pas de respecter la distance requise.» Cette mesure, au fil des jours, a donné lieu à différentes interprétations dans les cantons romands.

Le Conseil d’État vaudois a décrété mardi qu’il revenait aux communes de définir ces zones dans lesquelles le port du masque est obligatoire, ainsi que les horaires auxquels cette obligation s'applique. De plus, elle devra être signalée par des panneaux ou un marquage. La Ville de Lausanne a décidé jeudi que le masque serait obligatoire, de lundi à samedi de 7h à 20h, dans les quartiers de: la Gare et Sous-Gare, de Saint-François, de Chauderon, de Riponne, du Tunnel, de la Palud, de la Cité, du Flon, de la Sallaz, de l’Hôpital, des Bergières et de Chailly, notamment. Pour Yverdon-les-Bains, la Ville a indiqué que la définition du périmètre concerné était en cours.

La Municipalité lausannoise a défini des zones dans lesquelles le port du masque est obligatoire.

La Municipalité lausannoise a défini des zones dans lesquelles le port du masque est obligatoire.

Ville de Lausanne

Dans le Valais également, ce sont les communes qui tranchent. Mardi, le «Nouvelliste» évoquait que Monthey était la première ville valaisanne à avoir défini ces zones. Une dizaine de rues du centre sont concernées. De plus, Sion et Sierre devaient, selon le quotidien valaisan, déterminer jeudi des périmètres. A Genève, une décision devrait être prise prochainement.

Dans les cantons de Neuchâtel et de Fribourg en revanche, on mise sur la responsabilité individuelle: «Il n'est ni légalement attendu, ni même de la compétence des communes, de définir un périmètre dans lequel le masque serait obligatoire. Il appartient donc à chacun de porter le masque dès que la situation concrète du lieu et du moment ne permet pas, dans l'espace public, de respecter une distanciation de 1,5 m avec les autres. Il s'agit, à ce titre, de faire preuve de proportionnalité et d'éviter d'imposer arbitrairement des périmètres dans lesquels l'obligation du port du masque serait disproportionnée la plupart du temps», commente Marc Arlettaz, conseiller communal en charge de la sécurité à la Chaux-de-Fonds.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
221 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

A savoir

06.11.2020 à 15:22

Les mesures actuelles violent plusieurs points de la Constitution Suisse, qui est au-dessus de toute autre loi. Le peuple peut décider de ne plus se laisser faire tout et n'importe quoi.

Bout de chandelle

06.11.2020 à 15:08

On nous fais confiance en Suisse 🇨🇭 pour notre comportement face à la pandémie. Jusqu'à présent, il faut dire que ce n'est franchement pas une réussite. Un confinement comme en mars aurait été mieux perçu au lieu d'un "je vous fais confiance, jouez le jeu" bout de chandelle qui se consume par les deux bouts.

Résultat des courses

06.11.2020 à 15:03

Trop de covidiots, voilà où nous en sommes. À devoir porter le masque 😷 dehors m