Roland-Garros: Où s'arrêtera Stan Wawrinka?
Actualisé

Roland-GarrosOù s'arrêtera Stan Wawrinka?

Impressionnant durant toute la quinzaine et encore plus en finale face au numéro 1 mondial Novak Djokovic, le Vaudois sera désormais attendu au tournant.

1 / 44
12.06 Comme Stan Wawrinka l'avait annoncé, sa tenue et son fameux short sont entrés au Musée de la Fédération française de tennis à Roland-Garros, comme le confirme un tweet du compte officiel du tournoi.

12.06 Comme Stan Wawrinka l'avait annoncé, sa tenue et son fameux short sont entrés au Musée de la Fédération française de tennis à Roland-Garros, comme le confirme un tweet du compte officiel du tournoi.

twitter/Roland-Garros
08.06 Stan a posé devant la Tour Eiffel au lendemain de sa victoire à Roland-Garros.

08.06 Stan a posé devant la Tour Eiffel au lendemain de sa victoire à Roland-Garros.

Gonzalo Fuentes
Etienne Laurent

Oui, Stan Wawrinka a changé de catégorie depuis son inattendu titre conquis à l'Open d'Australie 2014, comme il le rappelait sans fausse modestie dimanche soir après son sacre de Roland-Garros. Revers de la médaille, les attentes seront de plus en plus grandes. Mais le Vaudois a, surtout, la médaille du revers.

Le no 4 mondial a démontré qu'il était bel et bien LE joueur le plus dangereux et le plus complet du circuit derrière les membres du «Big Four» (Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray). Certes moins constant que ces «mutants», mais capable de coups d'éclat tout autant retentissants. Grâce notamment à ce formidable revers à une main que bon nombre de ses rivaux lui envient.

Avec sa rage de vaincre, son abnégation, son intelligence tactique et ce savant mélange de coups surpuissants et de volées ou slices subtiles, les rêves les plus fous lui sont permis. Stan Wawrinka a déjà gagné deux «Majors» et s'est également hissé dans le dernier carré de l'US Open, en 2013, ainsi qu'en quart de finale sur le gazon de Wimbledon en 2014.

Ces deux trophées, le joueur de St-Barthélemy a largement les moyens de les conquérir également. A New York en 2013, il avait fait plus que douter Novak Djokovic avant de lâcher prise dans le cinquième set de leur demi-finale. Et à Londres il y a un peu moins d'un an, il avait dominé les débats pendant deux sets face au septuple vainqueur du tournoi Roger Federer, qui s'était ensuite procuré la première balle de cinquième set de sa finale face à Novak Djokovic.

Alors certes, il faut être conscient que Stan Wawrinka ne sera peut-être jamais à l'abri d'un couac, comme celui qu'il avait vécu l'an dernier à Roland-Garros en se faisant sortir d'entrée. Mais finalement, ne se souviendra-t-on pas seulement de ses exploits au moment où il décidera de tirer sa révérence? (ats)

Ton opinion