Eglise protestante vaudoise: Oui au principe d'un rite pour les couples pacsés

Actualisé

Eglise protestante vaudoiseOui au principe d'un rite pour les couples pacsés

Le Synode de l'Eglise protestante vaudoise (EERV) a accepté samedi le principe d'un rite pour les couples homosexuels en partenariat enregistré. Il décidera ultérieurement de la forme de ce rite.

Après l'entrée en matière votée vendredi, le Synode a adopté samedi à St-Sulpice le principe d'un rite pour les couples de même sexe liés par un partenariat enregistré. Il a franchi «un pas important» après un débat «long, nourri et constructif» qui s'est terminé sur un vote très net: 59 voix pour, 9 contre et 7 abstentions, a annoncé l'EERV dans un communiqué.

Le Synode a repoussé à plus tard la question délicate du type de liturgie qui sera proposée. Il a chargé le Conseil synodal, l'exécutif de l'église, de lui soumettre diverses formes de rites d'ici la fin de la législature, en juin 2014.

Durant le débat, de nombreuses voix se sont élevées pour dire que la bénédiction proposée était trop proche d'une bénédiction de mariage. Ce point a divisé l'assemblée, qui est apparue finalement largement acquise au principe d'un rite pour les couples partenariés. Estimant que le sujet n'était pas encore mûr, quelques- uns ont proposé de repousser toute décision. Ils n'ont pas été suivis.

Dixième en Suisse

L'église protestante vaudoise devient la dixième en Suisse, et la première exclusivement francophone, à proposer un rite aux couples de même sexe. Fribourg et Berne-Jura ont franchi le pas. Selon Line Dépraz, conseillère synodale, les demandes sont peu nombreuses, mais elles révèlent un réel besoin.

(ats)

Ton opinion