Actualisé

Gad Elmaleh«Oui, on prend des trucs et on les met à notre sauce»

Après avoir été accusé de plagiat par un YouTubeur, Gad Elmaleh a reconnu avoir «emprunté» des passages d'autres humoristes pour ses propres sketches.

par
fec

Souvenez-vous, début 2019, le comique français était en pleine tourmente après des nouvelles révélations du YouTubeur anonyme CopyComic. Celui-ci affirmait que Gad Elmaleh avait plagié de nombreux sketches. Pour la première fois, le Français a réagi à ces accusations dans les colonnes du «Parisien».

«C'était très violent, excessif et démesuré par rapport à ce qu'il y a de vrai, c'est-à-dire les inspirations que je revendique. Il y avait un fond de hargne, une volonté de nuire. Personne n'a envie d'être affiché dans la presse comme quelqu'un qui a volé», a d'abord jugé Elmaleh, 48 ans. L'humoriste a confirmé s'être «fermé» à ce moment-là: «Ma première réaction a été de vouloir savoir d'où ça venait (ndlr: quelle était la personne sous le pseudo de CopyComic). Si tu prends une gifle dans la foule, tu ne te dis pas d'emblée «c'est la vie», mais plutôt «c'est qui le connard qui m'en a mis une.» Plus loin dans cet entretien, Gad a fini par avouer qu'il avait fait plus que s'inspirer de certains collègues comiques: «Si la nouvelle génération d'humoristes est née dans le stand-up, nous, on était complètement ébahis, fascinés par ça. À ce moment-là, qu'est-ce qu'on fait? On s'en inspire, oui, on prend des trucs et on les met à notre sauce. Mais, on parle d'une minute 30.»

L'homme a encore précisé qu'il ne le referait pas à l'avenir, mais qu'il ne le regrettait pas non plus: «Parce que je n'ai jamais été dans une démarche malicieuse.» Reste qu'il n'en veut pas aux personnes qui sont derrière tout ça: «Mais ils n'ont simplement pas été justes. Ils ont mélangé une volonté de transparence, de vouloir être des chevaliers blancs, ce qui est louable, avec de l'invention pure. Après, c'est difficile et bizarre d'en vouloir à des personnes dont j'ignore l'identité. Je dois aussi dire que la délation anonyme, quelque soit le grief, me donne la nausée.»

Cette même interview a aussi été l'occasion pour lui d'évoquer sa vie privée. Il est revenu notamment sur la première rentrée scolaire de son fils Raphaël, bientôt six ans, qu'il a eu avec Charlotte Casiraghi: «J'étais super ému. Je l'aide à faire ses devoirs car le niveau CP, je maîtrise bien même si tu découvres déjà la complexité de la langue française.» Gad Elmaleh, facétieux comme à son habitude, a toutefois reconnu une difficulté inattendue. «À la réunion parents-profs, le plus difficile c'est de s'asseoir sur les petits bancs, a-t-il plaisanté. Plus sérieusement, c'est super d'être au courant de ce qui se passe, je suis connecté à ce que Raphaël fait.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!