Actualisé 13.07.2012 à 06:43

Italie«Oui, Silvio Berlusconi est candidat»

«Il Cavaliere» dirigera la droite lors de la campagne pour les législatives de 2013 et se présentera au poste de président du Conseil.

Silvio Berlusconi conduira la campagne de la droite pour les prochaines élections législatives prévues en 2013 en Italie, a déclaré jeudi l'un des cadres de son parti, le Peuple de la liberté (PDL). Cette décision signifie qu'il n'y aura pas de primaires pour désigner le candidat du PDL au poste de chef du gouvernement en cas de succès.

«Oui, Berlusconi est candidat au poste de président du Conseil», a dit Fabrizio Cicchito, chef de file du PDL au parlement, cité par les agences de presse italiennes après une réunion de la direction du parti à la résidence romaine de Silvio Berlusconi.

Grand mouvement en faveur de Berlusconi

«Il y a un grand mouvement en faveur de Berlusconi. Beaucoup de gens veulent qu'il se présente et je suis de ceux-là», avait dit un peu plus tôt Angelino Alfano, secrétaire général du PDL à des journalistes.

«C'est quelqu'un qui a gouverné dans des années terriblement difficiles, qui a laissé la place à un gouvernement de technocrates sans avoir été défait au Parlement ou avoir perdu une élection... Je pense qu'il est juste et légitime qu'il se présente devant le peuple italien pour solliciter sa décision», a ajouté l'ancien ministre de la Justice.

Silvio Berlusconi a été contraint de démissionner en novembre après la perte de sa majorité absolue à la Chambre des députés en raison de l'aggravation de la situation financière de l'Italie, attaquée par les investisseurs.

Adulé et détesté

Aussi austère que le «Cavaliere» est exubérant, Mario Monti lui a succédé à la tête d'un gouvernement de techniciens chargé de diriger le pays jusqu'aux prochaines législatives. Populaire dans un premier temps, ce cabinet d'experts est confronté à une fronde de plus en plus forte en raison de sa politique d'austérité alors que l'Italie est plongée dans la récession.

Adulé par ses partisans et détesté par ses détracteurs, Silvio Berlusconi est resté discret depuis sa démission mais la rumeur de son retour sur le devant de la scène politique n'a cessé d'enfler récemment. Il devrait prendre la parole vendredi lors d'une réunion politique. L'homme d'affaires est actuellement jugé pour incitation à la prostitution de mineure. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!