Affaire Magnitski: Ouverture d'une enquête en Lituanie

Actualisé

Affaire MagnitskiOuverture d'une enquête en Lituanie

Treize millions de dollars auraient été transférés sur un compte lituanien dans le cadre d'une fraude importante en Russie. Une enquête vient d'être ouverte.

Sergueï Magnitski était mort en prison, après onze mois de détention.

Sergueï Magnitski était mort en prison, après onze mois de détention.

Le parquet de Lituanie a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête sur l'implication présumée d'une banque lituanienne dans le blanchiment d'argent en rapport avec une machination financière en Russie, découverte par l'avocat Sergueï Magnitski mort en prison à Moscou en 2009.

Les procureurs lituaniens soupçonnent que 13 millions de dollars transférés en 2008 sur les comptes de la banque Ukio Bankas, basée à Kaunas (centre), faisaient partie des fonds «frauduleusement obtenus du budget de la Fédération de Russie», a indiqué à l'AFP le procureur Donatas Puzinas.

Arrêté pour fraude fiscale

Sergueï Magnitski avait été arrêté en 2008 pour fraude fiscale après avoir dénoncé une vaste machination financière de 5,4 milliards de roubles (130 millions d'euros) ourdie, selon lui, par des responsables de la police et du fisc au détriment de son employeur, ainsi que de l'Etat russe.

Sa mort après onze mois de détention provisoire est à l'origine d'un conflit diplomatique entre Moscou et Washington au relent de guerre froide.

Enquête aussi en Suisse

L'enquête en Lituanie a été ouverte à la demande du cabinet international d'avocats Brown Rudnick, agissant pour le compte de l'employeur de Magnitski, le fonds d'investissement Hermitage Capital Managment, a précisé M. Puzinas.

Une enquête est aussi poursuivie en Suisse sur l'affaire Magnitski. La justice helvétique avait ouvert une instruction le 7 mars 2011 sur des soupçons de blanchiment d'argent à la suite d'une dénonciation du cabinet Brown Rudnick, sur mandat de Hermitage Capital Management que conseillait Sergueï Magnitski.

Début janvier, le ministère public de la Confédération suisse a pris de nouvelles mesures et bloqué des comptes en Suisse dans le cadre de cette instruction. (afp)

Ton opinion