Actualisé 21.07.2015 à 08:53

Présidentielle au BurundiOuverture des bureaux de vote sous haute tension

Les Burundais sont appelés aux urnes à l'occasion d'un scrutin qui devrait offrir au président Nkurunziza le troisième mandat qu'il s'est acharné à briguer au prix d'une grave crise politique.

Les bureaux de vote ont officiellement ouvert mardi à 6h dans un climat tendu pour l'élection présidentielle au Burundi. Quelque 3,8 millions de Burundais sont appelés aux urnes jusqu'à 16h (locales et suisses), pour un scrutin boycotté par l'opposition qui dénie le droit à M. Nkurunziza de briguer un troisième mandat et dénonce un «simulacre d'élection», dont elle a demandé sans succès le report.

Cette élection sans suspense se déroule sous tension. Des explosions et des tirs ont retenti lundi soir dans plusieurs quartiers de Bujumbura. Mardi matin, une déflagration suivie de tirs ont été entendus peu avant l'ouverture des bureaux de vote dans le quartier de Musaga, selon plusieurs habitants.

D'après un responsable de la police ayant requis l'anonymat, un policier a été tué dans la nuit par l'explosion d'une grenade dans le quartier de Mutakura (nord). Des témoins ont également affirmé qu'un civil a été tué par balles dans la nuit à Nyakabiga (est), dans des circonstances inconnues. (ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!