Exposition universelle: Ouverture des portes à Milan malgré l'opposition

Actualisé

Exposition universelleOuverture des portes à Milan malgré l'opposition

L'Exposition universelle de Milan ouvre vendredi ses portes pour six mois de débats et de festivités autour de l'agriculture et de l'alimentation.

1 / 33
24.07 Pour gagner l'Expo de Milan, la délégation suisse voyagera à bord du train des terroirs suisses. A bord, le chef George Wenger, 38 producteurs médaillés du Concours suisse des produits du terroir, ainsi que des représentants du monde politique et économique.

24.07 Pour gagner l'Expo de Milan, la délégation suisse voyagera à bord du train des terroirs suisses. A bord, le chef George Wenger, 38 producteurs médaillés du Concours suisse des produits du terroir, ainsi que des représentants du monde politique et économique.

Reto Oeschger
01.05 Après les violences survenues la veille en marge de l'ouverture de l'Exposition universelle de Milan, tout s'est bien déroulé samedi, à l'exception de la chute d'une pièce de métal sur une touriste dans le pavillon turc. Cette femme a été légèrement blessée.

01.05 Après les violences survenues la veille en marge de l'ouverture de l'Exposition universelle de Milan, tout s'est bien déroulé samedi, à l'exception de la chute d'une pièce de métal sur une touriste dans le pavillon turc. Cette femme a été légèrement blessée.

AFP/Olivier Morin
01.05 De violents incidents ont éclaté vendredi après-midi à Milan entre la police et des dizaines d'opposants à l'Exposition universelle.

01.05 De violents incidents ont éclaté vendredi après-midi à Milan entre la police et des dizaines d'opposants à l'Exposition universelle.

AFP/Filippo Monteforte

L'ombre des manifestations annoncées par les opposants plane sur la cérémonie d'ouverture de l'exposition.

Les célébrations ont officiellement débuté jeudi soir par un grand concert en plein air sur la place du Dôme, la majestueuse cathédrale gothique symbole de Milan, avec la participation du ténor Andrea Bocelli, du jeune pianiste chinois Lang Lang et de l'orchestre ainsi que le choeur de la Scala.

Dès 10h00, les tourniquets du vaste site seront activés pour permettre l'entrée des tout premiers curieux.

Quelque 140 pays, dont la Suisse, participent à l'événement qui s'étendra jusqu'à fin octobre sur un million de m2 avec pour thème officiel «Nourrir la planète, énergie pour la vie».

Important retard

Jusqu'au dernier moment, les travaux se sont poursuivis dans la fébrilité sur le site de l'Expo et à ses abords en raison du retard accumulé par le chantier, freiné par de retentissants scandales de corruption.

Depuis plusieurs mois, les ouvriers s'y relayaient 20 heures, voire 24 heures par jour, notamment au chevet de l'emblématique pavillon italien, très en retard.

Quelque 20 millions de visiteurs sont attendus sur six mois à cet événement dont l'Italie espère énormément en termes d'images et de relance économique, mais dont la mise en oeuvre a suscité de nombreuses polémiques dans le pays.

Certains se sont en particulier émus de la présence marquée de grandes multinationales de l'agroalimentaire parmi les sponsors et partenaires, jugée contradictoire avec le message humaniste de l'Expo.

«May Day»

L'Expo compte au total quelque 80 pavillons, dont 54 gérés directement par des pays, neuf dédiés à des produits comme le café ou le riz, et d'autres abritant des entreprises ou et des organisations de la société civile.

La principale inconnue pesant sur la réussite de la journée concerne le «May Day», la manifestation du mouvement citoyen No Expo et d'autres militants qui les ont rejoints pour défiler vendredi en ville à partir de 14h00. Les organisateurs disent y attendre jusqu'à 30'000 personnes.

Les No Expo, qui dénoncent le gaspillage d'argent public et le recours à des travailleurs précaires et à des bénévoles, ont mené jeudi leur première action avec une manifestation étudiante qui a donné lieu à quelques incidents, dont l'attaque d'une agence Manpower, l'un des partenaires officiels de l'Expo.

Les autorités italiennes ont procédé mardi et mercredi à des perquisitions dans les quartiers généraux de groupuscules d'extrême-droite ou anarchistes à Milan et saisi des pétards, des masques à gaz, des battes de base-ball et du matériel visant à fabriquer des cocktails molotov. Trois militants allemands devaient être expulsés du pays, selon les médias italiens. (ats)

Ton opinion