Actualisé

CoronavirusOuvrir la 1re classe pour faire de la place: c'est non

Impossible de garder la distance de sécurité recommandée par la Confédération dans certains trains bondés. Pas question pour autant de laisser les clients occuper les places libres en 1re classe.

par
frb
Les passagers de certains trains n'ont pas la possibilité de garder leurs distances.

Les passagers de certains trains n'ont pas la possibilité de garder leurs distances.

Leser-Reporter

«Cette photo où les gens sont littéralement les uns sur les autres est bien prise au moment où l'Italie entière, notre pays voisin, est mis en quarantaine.» La situation dans un train entre Genève et Lausanne, lundi soir à 18h45, laisse un goût amer à de nombreux voyageurs. Léa, qui travaille aux HUG, s'étrangle: «Comment appliquer la directive de garder ses distances dans ces conditions-là? La Confédération doit faire en sorte que les directives d'hygiène soient applicables. Tout tombe à l'eau si les gens sont entassés comme des sardines!»

Les risques liés au coronavirus dans les transports publics sont sur toutes les lèvres. Pourquoi interdire les rassemblements dans les stades, les patinoires, les concerts, et pas dans les trains? Sur les réseaux sociaux, un client inquiet a directement soufflé aux CFF une idée qui pourrait détendre (un peu) la situation. Pourquoi ne pas ouvrir la 1re classe à tout le monde, afin que les distances de sécurité puissent être mieux respectées à bord?

Ce voyageur sera déçu. Contactés, les CFF n'ont aucunement envisagé de le faire. «Nous appliquons les prescriptions de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) en matière de prévention du coronavirus, indiquent-ils. Pour l'instant, l'OFSP n'a pas ordonné d'autre mesure concernant les transports publics. Il n'est donc pas prévu d'ouvrir les premières classes à tous les clients.»

Pour se soustraire aux trains bondés, il ne reste plus qu'à éviter les heures de pointe. À noter que, depuis le début de la crise, les CFF ont observé une baisse de la fréquentation dans les trains en Suisse de 10%. La baisse passe à 60% pour les liaisons Suisse-France et même à 90% pour les liaisons Suisse-Italie.

Fréquentation du réseau CFF

Cette carte animée montre la fréquentation des convois CFF sur l'ensemble du pays. (Vidéo: CFF)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!