Actualisé 18.01.2007 à 07:14

P!nk: «La PETA m'a très mal informée!»

MELBOURNE – Lors de son passage, P!nk a soudainement renié son appel au boycott de la laine australienne.

«J'aurais dû faire plus de recherches personnelles», a déclaré l'Américaine à Nine Network, une chaîne de télévision australienne. «Cela me servira de leçon.» Fin décembre, P!nk, en concert à Paris, avait fermement dénoncé le traitement «cruel» réservé aux moutons.

Dans une vidéo qu'elle avait montrée sur scène, on voyait les animaux se faire entre autres «charcuter» vifs. De passage sur la terre même qu'elle critiquait il y a un mois, la rockeuse change de discours. Elle accuse la PETA, l'association de protection des animaux, de l'avoir mal informée. «Mon message était de boycotter la cruauté opérée sur les bêtes. Pas de boycotter l'Australie. C'est mon pays préféré», s'est-elle excusée, selon AAP. P!nk aurait appris que les éleveurs de moutons prévoyaient d'arrêter en 2010 la pratique sanglante qui consiste à couper la peau du dos des bêtes pour empècher les infections. L'industrie de la laine étudierait en effet une alternative possible à ce mulesing. La rockeuse tient à assumer toute «la responsabilité» du fait de ne pas s'être «préparée et informée à 100%». Face à la caméra, P!nk a enfin regretté s'être attaquée aux éleveurs australiens.

«Je n'ai rien contre les fermiers. J'ai moi-même grandi à la campagne, en Pennsylvanie», a-t-elle expliquée. «Je ne voulais blesser personne. Je voulais juste aider ces pauvres bêtes.» Ce mea culpa ainsi fait devant les caméras, la chanteuse va pouvoir entamer sereinement les douze shows qui l'attendent sur l'île en avril.

Elsa Duperray

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!