Actualisé 25.05.2006 à 23:14

Pactole pour un Bernois, ancien proche de Mobutu

Il était son homme de confiance, mais aussi son créancier.

Neuf ans après la mort de l'ex-dictateur zaïrois Mobutu Sese Seko, le Bernois va récupérer une partie de son argent grâce au Tribunal fédéral (TF), dont les juges saisis ont décidé de débloquer en partie les avoirs de Mobutu. Un montant parfois évalué jusqu'à 4 milliards de francs dormait en Suisse. Le créancier récupère 3,35 millions sur les quelque 10 millions qu'il revendiquait. Mobutu était propriétaire d'une villa à Savigny (VD), revendue en 2001 pour plus de 3 millions.

Le TF a accepté le recours de ce Suisse, créancier et homme de confiance de l'ex-dictateur. La Haute Cour a partiellement débloqué les fonds du souverain absolu de l'ex-Zaïre (actuellement République démocratique du Congo). Une somme de quelque 8 millions de francs restera encore gelée, a précisé la porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Dans son arrêt, le TF rappelle que ces fonds sont gelés depuis 1997 et que le blocage ordonné par la Confédération date de 2003. Dans ces circonstances, le maintien de cette mesure à l?égard du recourant violait le principe de proportionnalité. Le DFAE était opposé à la levée du blocage.

Après le décès de Mobutu, diverses rumeurs avaient circulé sur les montants placés en Suisse par l?ex-dictateur. Le chiffre de 4 milliards de francs avait été articulé. Saisie d?une demande d?entraide de Kinshasa, la Suisse n?a retrouvé et bloqué que quelque 6 millions, auxquels se sont ajoutés 3,37 millions récoltés lors de la vente en 2001 de la villa de l'ex-dictateur à Savigny (VD) et des objets qui s?y trouvaient.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!