Actualisé 27.02.2019 à 23:22

Genève

Pagani tarde, le Conseil municipal fulmine

Le magistrat chargé de l'aménagement en Ville de Genève s'est vu reprocher mardi d'avoir transmis trop tardivement un document sur lequel les élus devaient se prononcer.

de
Léonard Boissonnas
Rémy Pagani (droite) a été chahuté lors de la séance du Municipal.

Rémy Pagani (droite) a été chahuté lors de la séance du Municipal.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Colère chez les conseillers municipaux de la Ville, lors de leur séance mardi soir. Ils étaient saisis d'un projet de résolution concernant la position de la Municipalité sur les projets du Canton pour la mobilité à l'horizon 2050. Ils devaient traiter cet objet en urgence puis voter dans la foulée, le conseiller administratif Rémy Pagani ayant expliqué devoir tenir un délai de réponse auprès de l'Etat pour le 6 mars. Mais plusieurs élus ont vu rouge, reprochant au magistrat de leur avoir transmis un document de plus de soixante pages par internet la veille seulement du vote, alors qu'il était en sa possession depuis le mois de décembre.

«C'est scandaleux»

«Je suis désolé, si vous avez reçu ce document le 21 décembre, ce n'est pas le 25 février que vous devez le présenter au Conseil municipal, mais c'est aux séances de janvier, vous vous moquez du monde!», a tonné le conseiller municipal MCG, Daniel Sormanni. Jean-Charles Lathion du PDC lui a emboîté le pas: «Il n'est pas normal finalement qu'on reçoive aussi tardivement un dossier qui aurait mérité toute l'attention voulue dans les caucus.» «C'est scandaleux, a ajouté la PLR Patricia Richard. Nous sommes un parlement de milice, une grande partie d'entre nous travaillons à plein temps (...) Ce n'est pas comme ça qu'on fonctionne ici.»

«J'accepte toutes les critiques»

«J'accepte toutes les critiques qui ont été faites», a rétorqué Rémy Pagani, emprunté, avant d'expliquer avoir reçu lui aussi le document tardivement: «L'Association des communes genevoises a voté à l'unanimité moins quatre communes ce projet de loi, personne n'a rien dit, a-t-il expliqué. Et le jour où j'ai posé la question à Monsieur Dal Busco (ndlr: le conseiller d'Etat chargé des Infrastructures), tout d'un coup, il s'est rendu compte qu'effectivement la Ville de Genève qui était le centre d'agglomération qui allait subir toute une série d'implications financières n'avait pas été consultée. Le 21 décembre, j'ai été mis comme vous devant le fait accompli de devoir faire étudier par les services soixante pages.»

«Pas possible de se prononcer comme ça»

«Je pense que vous auriez pu essayer de vous trouver une petite place en commission de l'aménagement pour nous en parler, nous aurions sans doute été très compréhensifs pour cet objet qui est très important», a enchaîné la municipale socialiste Albane Schlechten, rejointe par son collègue de parti Olivier Gurtner: «Le fait qu'on reçoive à la hussarde, à la dernière minute, un document aussi important et stratégique est proprement scandaleux. ( …) Il est très difficile de pouvoir donner un avis sur un crédit net de 831 millions d'investissement et on doit donner notre avis maintenant. Eh bien notre avis on ne le donnera pas. Ce n'est pas possible de se prononcer comme ça.»

Critiqué au sein d'EàG

Même au sein de la formation de Rémy Pagani, Ensemble à Gauche (EàG), la critique n'a pas été tendre: «En recevant ce rapport de plus de 60 pages hier, je me trouvais dans l'impossibilité de l'étudier, a déclaré Brigitte Studer. Je partage, je dois dire, le fait d'être choquée qu'on puisse être traité de cette manière en tant que conseiller municipal.» «C'est vrai que recevoir ce type de dossier dans l'urgence sans passer par la commission, c'est toujours un peu délicat, c'est le moins que l'on puisse dire», a abondé le Vert Alfonso Gomez.

Au final, Rémy Pagani a promis aux conseillers municipaux d'essayer d'obtenir un délai supplémentaire auprès de l'Etat, au cas où le texte serait renvoyé en commission de l'aménagement et de l'environnement pour y être étudié. C'est la solution qui a été proposée au plénum. Celui-ci a voté le renvoi par 61 oui, 0 abstention et 7 non.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!