Actualisé

Festivals romandsPaléo et Caribana numéros un du développement durable

Les festivals Paléo et Caribana se distinguent en matière de développement durable.

L'association NiceFuture les a placés en tête ex-aequo de son classement 2008 des grandes manifestations du genre en Suisse romande.

NiceFuture évalue depuis 2004 les grands festivals romands sous l'angle du développement durable. L'association se réjouit de constater une nette évolution des engagements pris par l'ensemble des manifestations, écrit-elle mercredi dans un communiqué.

Qu'il s'agisse de mobilité douce, de tri des déchets, de responsabilité sociale, de prévention ou encore de communication verte, les festivals se sont pris au jeu, estime l'association.

Elle n'en reste pas moins critique sur différents points. Aucun festival ne propose une offre conséquente de nourriture et boissons biologiques. Les organisateurs ne sont pas pas assez contraignants avec leurs partenaires financiers ou n'intègrent pas le développement durable dans leur infrastructure (bois certifié par exemple).

Avant dernier de la liste, le Festival de la Cité à Lausanne «a manqué cruellement de vision dans sa responsabilité sociale et environnementale», note NiceFuture. Quant au Montreux Jazz Festival, il a refusé de répondre aux questions de l'association car il participe à une étude avec l'Université de Lausanne.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!