Scientifique iranien tué: Panetta a «une petite idée» sur les meurtriers
Actualisé

Scientifique iranien tuéPanetta a «une petite idée» sur les meurtriers

Le chef du Pentagone a fait savoir que les Etats-Unis n'étaient pas impliqués dans l'attentat contre un scientifique mercredi. Il a toutefois une «petite idée» sur les auteurs.

Le chef du Pentagone, Leon Panetta, a affirmé jeudi avoir «une petite idée» sur l'identité des auteurs de l'assassinat la veille à Téhéran d'un scientifique «travaillant sur le programme nucléaire iranien», mais il a nié toute implication américaine.

Interrogé par un militaire de la base américaine de Fort Bliss (Texas, sud) lors d'une rencontre avec des soldats, le secrétaire à la Défense a affirmé que les Etats-Unis n'étaient «en aucune manière impliqués dans l'assassinat qui s'est produit là-bas».

«Je ne sais pas exactement qui est impliqué. Nous avons une petite idée, mais nous ne savons pas exactement qui est impliqué», a poursuivi l'ancien directeur de la puissante agence de renseignements américaine, la CIA.

Le scientifique nucléaire Mostafa Ahmadi Roshan a été tué mercredi dans l'explosion d'une bombe magnétique placée sur sa voiture. Trois autres scientifiques, dont deux impliqués dans le programme nucléaire, avaient été assassinés dans des actions similaires en Iran depuis janvier 2010.

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a accusé jeudi la CIA et les services de renseignements extérieurs israéliens, le Mossad, d'être derrière cet assassinat.

«Cet assassinat lâche, dont les auteurs n'oseront jamais (...) accepter la responsabilité, a été commis comme les autres crimes, avec la planification ou le soutien des services de renseignements de la CIA et du Mossad», affirme l'ayatollah Khamenei, dans un message de condoléances à la famille du scientifique.

Des journaux conservateurs iraniens avaient appelé plus tôt à des «représailles» contre Israël. (afp)

Khamenei accuse le Mossad et la CIA

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a accusé jeudi la CIA américaine et le Mossad israélien d'être derrière l'assassinat la veille d'un scientifique à Téhéran, en pleine crise entre l'Iran et l'Occident sur le programme nucléaire iranien.

Dans le même temps, le président du parlement iranien, Ali Larijani, a affirmé que l'Iran était «prêt» à reprendre des négociations avec le groupe 5 1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) «sur son programme nucléaire pacifique».

«Cet assassinat lâche, dont les auteurs n'oseront jamais (...) en accepter la responsabilité, a été commis comme les autres crimes, avec la planification ou le soutien des services de renseignements de la CIA et du Mossad» (services secrets israéliens), a déclaré l'ayatollah Khamenei, dans un message de condoléances à la famille du scientifique.

Des journaux conservateurs iraniens avaient appelé plus tôt à des «représailles» contre Israël.

«La seule solution pour arrêter les vaines actions de l'ennemi est de mener des actes de représailles face au projet d'assassinat des savants iraniens», affirmait en Une le quotidien conservateur iranien Ressalat.

Ton opinion