La Chaux-de-Fonds (NE) - Paniqué, un chamois attire la curiosité des passants
Publié

La Chaux-de-Fonds (NE)Paniqué, un chamois attire la curiosité des passants

Lundi vers midi, l’animal s’est retrouvé coincé dans une sorte de fourrière. Pris en charge par la Station de soins pour animaux sauvages, il n’est pas encore en état d’être relâché.

par
Cécile Détraz

Une scène insolite a étonné plusieurs passants. Lundi à La Chaux-de-Fonds (NE), un chamois paniqué s’est retrouvé bloqué dans une sorte de fourrière en pleine ville. «J’ai été avisé par la police cantonale vers midi. La sécurité publique était déjà sur place quand je suis arrivé», explique Sébastien Bardet, garde-faune dans le canton de Neuchâtel. Actuellement prise en charge par la Station de soins pour animaux sauvages du Zoo du Bois du Petit-Château, cette femelle adulte n’est pas encore en état d’être relâchée.

«La sécurité publique a eu le réflexe de fermer la barrière de l’espace où elle se trouvait pour qu’elle ne puisse plus s’échapper. Le centre de soins est venu et nous avons réussi à la capturer au filet, sans avoir besoin de l’endormir avec un fusil hypodermique», détaille Sébastien Bardet. Selon le garde-faune, l’animal ne souffrait d’aucune blessure externe. En revanche, il était extrêmement stressé et assoiffé. «Tout ça s’est passé en plein soleil dans les heures les plus chaudes et avec du monde autour.»

L’animal ne s’est pas encore remis de son coup de stress

Pour l’heure, le centre de soins qui l’a recueilli peut simplement affirmer que son pronostic reste «très réservé». Sous le choc, l’animal ne s’est pas encore remis de son coup de stress. Il devra rester en observation au moins toute la nuit, avant d’être relâché – si tout se passe bien - dans les Côtes-du-Doubs.

Que faisait ce chamois en pleine ville? «C’est la grande question», soupire le garde-faune Sébastien Bardet. «Je pense que c’est lié à une activité humaine. À La Chaux-de-Fonds, on est tout de suite dans la nature. Il a sûrement été dérangé par des promeneurs avant de se perdre en ville.»

Ton opinion

7 commentaires