04.11.2020 à 12:53

NeuchâtelPanne informatique: le gouvernement interpellé

Le Conseil d’Etat neuchâtelois a été interpellé mercredi par tous les groupes politiques du Grand Conseil au sujet du fiasco lors des élections communales du 25 octobre.

Une panne informatique était survenue lors des élections communales du 25 octobre. 

Une panne informatique était survenue lors des élections communales du 25 octobre.

KEYSTONE

L’ensemble des groupes politiques du Grand Conseil neuchâtelois a interpellé le gouvernement sur les mesures à entreprendre pour que la panne informatique, survenue lors des élections communales du 25 octobre, ne puisse plus se reproduire. Le Conseil d’Etat se veut confiant pour les élections cantonales d’avril 2021.

«La difficulté le 25 octobre a été de détecter la panne», qui a été provoquée par un trop grand nombre de fichiers ouverts par session et par utilisateur, a déclaré mercredi Monika Maire-Hefti, présidente du Conseil d’Etat. Le décompte est néanmoins «exact» pour les neuf communes qui ont vu leurs résultats être publiés le lendemain.

La solution Syvote «a donné entière satisfaction lors des derniers scrutins», a expliqué Monika Maire-Hefti. C’est «une solution récente qui offre les garanties d’un outil moderne», a-t-elle ajouté. Les groupes politiques ont rappelé qu’un bug était déjà intervenu à Fribourg, qui utilise aussi Syvote, lors du 2e tour de l’élection au Conseil des Etats il y a un an.

Recours

«Ce genre d’égarement prête trop facilement le flanc à recours», ont-ils précisé. Dans les faits, Solidarités a déposé un recours par rapport à l’élection au Conseil communal de Neuchâtel, où les scores étaient très serrés. A La Chaux-de-Fonds, un citoyen, qui estime que la loi cantonale sur les droits politiques n’a pas été respectée, a aussi recouru.

Les députés se sont demandé «pourquoi aucun décompte manuel n’a été ni prévu, ni entamé dès le départ comme solution de secours en cas de problème dans le dépouillement informatique». La présidente du gouvernement a relevé «la difficulté d’un comptage manuel, même pour une petite commune» et qu’il n’était pas prévu d’y revenir.

Par rapport à une interpellation PLR sur les coûts, Monika Maire-Hefti a expliqué que le développement avait été pris en charge par le canton. Les communes ont dû acheter toutefois le scanner pour dépouiller les bulletins.

La présidente du Conseil d’Etat a conclu que tout sera mis en oeuvre et développé pour ce soit en ordre pour les élections cantonales d’avril 2021.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
18 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Canton delà honte

04.11.2020 à 16:51

Avec la circonscription unique, chaque citoyen pourra choisir entre 600 et 800 candidats ! Mais imaginez le bordel pour le dépouillement 😂 je peux déjà vous dire maintenant que ça ne jouera pas !

Dürrenmatt

04.11.2020 à 16:47

Merci Solidarités (avec tout ce qui n'est pas suisse, évidemment). Vous êtes au top.

Tony

04.11.2020 à 16:18

La fille dur la foto qui marche à un super look en plus elle montre ses chevilles c’est super sexy.