Genève: Papys criminels arrêtés par les gardes-frontière

Actualisé

GenèvePapys criminels arrêtés par les gardes-frontière

Deux sexagénaires et un septuagénaire ont été arrêtés lors d'un contrôle de routine, mercredi vers 4h du matin dans la région de Croix-de-Rozon (Genève).

par
Didier Bender

Après diverses vérifications, les gardes-frontière ont remarqué que les trois occupants du véhicule étaient recherchés pour une impressionnante liste de délits. «Il s'agissait d'un contrôle mobile», explique l'adjudant Michel Bachar. «Comme il s'agissait d'un véhicule de location avec des plaques allemandes, les gardes-frontières ont procédé à des vérifications.»

Lors du contrôle, les gardes-frontière ont constaté que les pièces d'identité présentaient des anomalies. En interrogeant le système SIS (Système d'information Schengen), l'AFIS (système automatisé d'identification des empreintes palmaires) et du RIPOL (système de recherche suisse), ils se sont vite rendu compte que les documents étaient faux.

Trois Grecs avec des fausses pièces d'identité italienne

«C'était des contrefaçons de pièces d'identité italiennes», précise Michel Bachar. Les trois compères sont de nationalité grecque. «Ce qui est le plus étonnant, c'est leur âge, sourit l'adjudant. L'un est né en 1938, les deux autres en 1948».

Le plus âgé des trois compères utilisait jusqu'à 29 alias (noms d'emprunts) pour déjouer les contrôles policiers. Autrement dit, chaque fois qu'il a été arrêté, contrôlé, ou impliqué dans une affaire, il a donné un nom différent. Tout a été enregistré dans des bases de données. «Majoritairement, il prenait la nationalité grecque» souligne Michel Bachar.

Recherchés par Interpol, la Suisse et la Grèce

Sous le coup d'avis de recherche des autorités suisses, d'Interpol et de la Grèce, les trois personnes cumulaient les délits: escroquerie et faux dans les titres, falsifications de documents, interdictions d'entrée

Depuis l'introduction du SIS en août 2008, le Corps des gardes-frontière de Genève a identifié 236 cas en lien avec un avis de recherche Schengen, informe l'Administration fédérale des douanes.

Ton opinion