Agenda: Par ici toutes les sorties ciné de ce 20 décembre
Actualisé

AgendaPar ici toutes les sorties ciné de ce 20 décembre

Quels films sortent en Suisse romande cette semaine? Réponse ici, avec toutes les bandes-annonces en prime.

par
Catherine Magnin
dr

«Jumanji: Bienvenue dans la jungle», de Jake Kasdan:

Retrouvez notre critique ici

Bande-annonce «Jumanji: Bienvenue dans la jun

La bande-annonce de «Jumanji: Bienvenue dans la jungle», de Jake Kasdan

«Wonder», de Stephen Chbosky:

Retrouvez notre critique ici

Bande-annonce «Wonder»

La bande-annonce de «Wonder», de Stephen Chbosky

«Ferdinand», de Carlos Saldanha:

Bande-annonce «Ferdinand»

La bande-annonce de «Ferdinand», de Carlos Saldanha

Ferdinand n'est qu'un taurillon quand son père est tué dans les arènes. Il prend la fuite et trouve asile dans la ferme de Nina et de son père. Là, il grandit en liberté, au milieu des fleurs, nourri par de bons légumes. Devenu mastodonte en même temps qu'adulte, ce doux comme un agneau fait peur aux villageois. On le capture, on l'emmène pour en faire une bête d'arène, choisie par le roi des toréadors pour être sacrifiée en public. Epaulé par la chèvre Lupe, Ferdinand va mettre les sabots au mur... Le scénario de «Ferdinand» louvoie habilement entre partisans et détracteurs de corridas. Et moins habilement entre ses publics cibles, les tout-petits risquant de perdre le fil d'une animation hystérique et truffée de références qui ne sauraient suffire à satisfaire les grands. **

«The Florida Project», de Sean Baker:

Bande-annonce «The Florida Project»

La bande-annonce de «The Florida Project», de Sean Baker

C'est un tableau cruel d'une tranche de société en marge du rêve américain que dresse «The Florida Project». Tout semble pourtant de prime abord fantastique, à voir l'insouciance, la joie de vivre, la liberté de Moonee, 6 ans. Elle vit avec sa mère dans un motel non loin de Disney World. Le rêve est à portée de main. Mais la très jeune mère de Moonee est aussi déjantée que paumée, irresponsable qu'attachante. Elle crapahute jusqu'à se prostituer pour pouvoir payer une chambre à sa fille. Avec la peur que les services sociaux la lui arrachent. Commencée comme une sucrerie aux couleurs artificielles, l'histoire de ce duo et de ceux qui l'entourent tourne vite à l'amer. Le mélange d'improvisation et de réalisme documentaire donne au film de Sean Baker un étrange arrière-goût de désillusion qui met un tantinet mal à l'aise. ***

«Tout là-haut», de Serge Hazanavicius:

Bande-annonce «Tout là-haut»

La bande-annonce de «Tout là-haut», de Serge Hazanavicius

Snowboarder un peu tête brûlée, Scott (Kev Adams, étonnant de sobriété) apprend la discipline avec une ex-star du ski freeride (Vincent Elbaz). Son but: gravir l'Everest... et surtout en redescendre sur la plus dangereuse de ses pentes. Le film de Serge Hazanavicius (frère de Michel) ravira les fans de sensations fortes avec ses belles images tout en initiant les néophytes à la philosophie de la glisse. La bonne surprise de la semaine. ***

«La promesse de l'aube», d'Eric Barbier:

Bande-annonce «La promesse de l'aube»

La bande-annonce de «La promesse de l'aube», d'Eric Barbier

Etre aimé, c'est bon. Etre trop aimé... Alors qu'il se croit mourant, l'écrivain Romain Gary (Pierre Niney) met un point final à «La promesse de l'aube», où il raconte tout ce qu'il doit à sa mère. Cette femme hors norme (Charlotte Gainsbourg) plaça en lui des espoirs tout aussi hors norme, jusqu'à en devenir un terrible fardeau. Le film d'Eric Barbier met en scène la vie de l'écrivain en rendant justice, par ses images sublimes, à tout ce que son destin a eu de romanesque. **

«L'extraordinaire week-end de la famille Moll», de Manuel Flurin Hendry:

Bande-Annonce «... Famille Moll»

La bande-annonce «L'extraordinaire week-end de la famille Moll», de Manuel Flurin Hendry

Assumer une production de chocolat record tout en accompagnant des enfants terribles au cirque: Papa Moll (Stefan Kurt) est sous pression. «L'extraordinaire week-end de la famille Moll» est gentiment amusant, taillé pour des petits qui n'ont pas encore tâté des fantaisies numériques, et des grands qui ont aimé la série d'albums suisses d'origine. **

«Anna Karenina - Vronsky's Story», de Karen Shakhnazarov:

Bande-annonce «Anna Karenina - Vronsky's Stor

La bande-annonce de «Anna Karenina - Vronsky's Story», de Karen Shakhnazarov

La dernière adaptation de l'«Anna Karénine» de Tolstoï résonne joliment russe. L'histoire en est racontée non pas du point de vue d'Anna (Elizaveta Boyarskaya), mais de celui de son amant, Vronsky, qui, blessé au combat, se retrouve soigné par le fils de sa maîtresse. Les deux hommes vont prendre le temps d'échanger des confidences... Pas toujours fidèle au point de vue de Vronsky, cette adaptation, pas incontournable, vaut néanmoins le détour. **

«Prendre le large», de Gaël Morel:

Bande-annonce «The Florida Project»

La bande-annonce de «The Florida Project», de Sean Baker

A 45 ans, sans attache, Edith (Sandrine Bonnaire) refuse le plan social lié à son licenciement. Elle préfère être délocalisée au Maroc! L'aventure s'avère moins rose qu'espéré. Avec son histoire à contre-courant, «Prendre le large» offre une perspective inédite sur la question des migrations. ***

«Stars 80, La suite», de Thomas Langmann:

Bande-annonce «Stars 80, La suite»

La bande-annonce de «Stars 80, La suite», de Thomas Langmann

On prend les mêmes et on recommence! Ruinés par leur caissier, Vincent (Richard Anconina) et Antoine (Patrick Timsit) tentent de monter un méga-­concert avec les stars d'hier. Cinq ans après «Stars 80», sa suite, troussée par le même Thomas Langmann, est une redite aussi lourde que ses clins d'oeil. *

«Natale da chef», de Neri Parenti:

Le voici, le film projeté en version originale non sous-titrée que le public italophone sait arriver sur les écrans de Suisse romande chaque année à pareille époque. Celui qui clôt 2017 s'intitule «Natale da chef». Grazie qui? Grazie Neri Parenti, spécialiste de ce genre de divertissement.

Ton opinion