Actualisé 09.05.2007 à 23:18

Par nature, les femmes seraient plus sujettes à la douleur

Une explication naturelle (et facile): il serait plus aisé d'admettre que l'on souffre quand on est une femme.

En réalité, le seuil de tolérance des femmes à la douleur est inférieur à celui des hommes. D'abord parce que le nombre de récepteurs cutanés est plus élevé chez la femme (environ 34 fibres nerveuses au centimètre carré, contre la moitié chez l'homme). Ensuite parce que la testostérone (hormone masculine) stimulerait plus efficacement la production d'endorphines, substances analgésiques, que les œstrogènes (hormones féminines).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!