Actualisé 14.02.2020 à 17:02

Etats-UnisPar pure vengeance, il se fait rentrer dedans

Un ancien chauffeur de Waymo a délibérément poussé à la faute une voiture autonome de cette même filiale apparentée à Google.

par
laf

Les voitures autonomes apprennent à composer avec tous les obstacles susceptibles d'entraver leur route et à ne pas mettre en danger la sécurité des autres usagers. Mais leurs concepteurs devront peut-être encore leur inculquer quelques scénarios propres à la nature humaine.

Raymond Tang, un chauffeur professionnel, l'a démontré le 30 janvier sur les routes de Tempe, dans l'Etat américain de l'Arizona. Il a planté les freins devant deux véhicules de Waymo qui le suivaient, se faisant emboutir l'arrière de son véhicule. Les images ont été enregistrées par les caméras embarquées dans les voitures autonomes appartenant à la filiale du groupe Alphabet (Google).

Au moment de la collision, les deux véhicules autonomes étaient cependant en mode manuel avec chacun son passager superviseur aux commandes. Les deux humains avaient remarqué que le véhicule qui les précédait était conduit «d'une manière erratique».

Arrêté par la police, Raymon Tang a dit avoir voulu «vérifier les freins» des véhicules. La collision n'a pas fait que de petits dommages matériels d'un montant de 3500 francs. L'un des passagers superviseur a en effet dû être soigné pour des blessures mineures et des complications respiratoires.

Raymond Tang n'en était pas à son coup d'essai. Selon le rapport de police relayé par l'agence AP, il aurait également commis plusieurs crimes contre des véhicules Waymo à Chandler entre le 23 octobre et le 10 décembre. Ces incidents avaient causé plus de 3200 francs de dégâts.

Le chauffard est une vieille connaissance de Waymo. Il avait travaillé pour Genesis10, une agence spécialisée qui recrutait des chauffeurs pour la filiale du groupe Alphabet. Waymo avait mis fin à son contrat il y a près d'un an, estimant qu'il n'avait pas respecté «les normes élevées de sécurité de la société».

Raymond Tang devra répondre devant les juges de voies de fait graves et de dommages criminels, ainsi que de délits mineurs pour mise en danger et conduite imprudente.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!