Parade immobilière pourcontrer l'exode

Actualisé

Parade immobilière pourcontrer l'exode

Chandolin (VS). Trouver un logement adapté aux besoins et au porte-monnaie des indigènes est un casse-tête dans beaucoup de stations valaisannes.

Lassés, des jeunes s'en vont. Pour freiner l'exode, la commune a investi dans l'immobilier. Afin d'éviter la revente et la spéculation de ces appartements, ils sont loués à des prix attractifs, mais seulement à des locataires qui ont leurs papiers dans la commune et qui travaillent sur place ou dans le val d'Anniviers.

Globalement, la construction de résidences principales régresse, notamment en raison des prix des terrains, qui ont doublé en dix ans, passant à 250 ou 300 fr. environ le mètre carré.

(ats)

Ton opinion