Actualisé 03.09.2019 à 12:00

GenèveParascolaire: parents retardataires déboutés

Le Groupement intercommunal pour l'animation parascolaire (GIAP) peut infliger un délai de carence si l'inscription est tardive.

de
mpo
Le délai de carence en cas d'inscription tardive est confirmé par la justice.

Le délai de carence en cas d'inscription tardive est confirmé par la justice.

Alain Rouèche

Inscrire son enfant au restaurant scolaire en dehors des délais peut coûter cher en termes d'organisation. Depuis 2014, le GIAP a introduit un délai de carence de deux mois pour éviter que les retards se multiplient. C'est en vertu de ces nouvelles règles qu'un élève s'est vu signifier deux mois d'attente avant d'intégrer la cantine de son école. Une décision qui n'a pas eu l'heur de plaire aux parents. Un recours a été déposé. La «Tribune de Genève» révèle que les parents ont été déboutés par la Chambre administrative de la Cour de justice.

Les magistrats ont jugé que le GIAP avait correctement informé les parents des délais. Quant aux deux mois de non-prise en charge de l'enfant, les juges ont estimé qu'ils étaient justifiés afin de permettre l'organisation optimale de l'accueil des enfants. Le GIAP s'est dit soulagé de cette décision.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!