Marie s’infiltre: «Parfois, je me trouve très lourde et gênante»
Publié

Marie s’infiltre«Parfois, je me trouve très lourde et gênante»

La comédienne Marie s’infiltre se juge avec sévérité et comprend que son humour déjanté puisse en agacer certains.

par
Ludovic Jaccard
Marie s’inflitre, de son vrai nom Marie Benoliel, avoue ne pas être très cliente de son propre humour.

Marie s’inflitre, de son vrai nom Marie Benoliel, avoue ne pas être très cliente de son propre humour.

DR

En promo pour son livre intitulé «L'Evangile selon Marie S'infiltre», qui donne des conseils sur l’infiltration, la comédienne et comique française est consciente de ne pas plaire à tout le monde. À l’origine de plusieurs bad buzz commis dans différentes manifestations, Marie s’infiltre a souvent été critiquée par de nombreux internautes qui trouvent son humour lourdingue ou déplacé.

Contre toute attente, la Parisienne de 29 ans, de son vrai nom Marie Benoliel, les comprend complètement et n’hésite pas à faire une autocritique plutôt sévère. «Ouais, parfois je me trouve très très peu drôle, très lourde, très gênante. Je ne me regarde pas, je déteste mon humour. Et je pense que c’est ce qui est sympathique», a-t-elle confié à Europe 1, vendredi 30 octobre 2020. Malgré tout, celle qui vient de sortir un single intitulé «Couvre-feu», faisant référence à la crise sanitaire, assume à 100% ses mauvaises blagues et ses erreurs, face au public. «Ah mais faut arrêter ce surmoi, le regard sur soi, etc. On fait, on publie. Quand c’est de la merde comme quand c’est quelque chose de pas mal. C’est très important», a-t-elle expliqué.

De son côté, le père de Marie avait récemment avoué qu’il n’était pas fan de sa fille: «J’aurais préféré qu’elle fasse autre chose, mais bon... C’est une saltimbanque, c’est-à-dire une artiste. Elle finira comme Molière, jetée à la fosse commune.»

Ton opinion

65 commentaires