28.01.2020 à 07:02

E-sport Pari cher et risqué pour «Call of Duty» et YouTube

L'éditeur Activision Blizzard va diffuser ses compétitions sur la plateforme de Google, à commencer par la Call of Duty League.

de
mey
Les teams sont liées à des villes, à limage des Los Angeles Guerrillas.DR

Les teams sont liées à des villes, à limage des Los Angeles Guerrillas.DR

C'est un pari autant pour Activision Blizzard que pour YouTube. L'éditeur des jeux vidéo «Call of Duty», «Overwatch», «Hearthstone» ou encore «World of Warcraft» a choisi de tourner le dos à la populaire plateforme de streaming

Twitch au profit du concurrent appartenant à Google, qui cherche à rattraper son retard dans l'e-sport.

L'accord concerne la diffusion des compétitions de ces quatre jeux. Si les détails ne sont pas connus, Twitch avait dû débourser 90 millions de dollars pour certains tournois durant les deux dernières années.

Lancée ce week-end, la Call of Duty League (CDL) reprend le même fonctionnement que l'Overwatch League. La compétition oppose ainsi des équipes basées dans douze villes, comme les New York Subliners, les Chicago Huntsmen ou les Los Angeles Guerrillas. Seules deux teams ne sont pas localisées en Amérique du Nord: Paris Legion et les London Royal Ravens.

Le coût pour participer à cette ligue fermée se monte à 25 millions de dollars pour chaque équipe selon ESPN, facture jugée très élevée pour un jeu en perte de vitesse au niveau professionnel.

Les week-ends de compétition seront organisés à tour de rôle dans les villes participantes, ce qui multipliera les coûts. Minnesota Rokkr a accueilli les premiers matches de la CDL et Londres organisera la prochaine étape, les 8 et 9 février.

Pour sa 3e année, l'Over­watch League va également se dérouler dans toutes les villes participantes. New York Excelsior et Dallas Fuel accueilleront les premiers matches. À voir si cela sera suffisant pour susciter l'intérêt des fans. 

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!