France: Paris est submergé par ses poubelles

Publié

FranceParis est submergé par ses poubelles

La grève des éboueurs devient très visible dans les rues, alors que le trafic des trains reste perturbé.

par
REG/AFP
1 / 4
Les détritus saccumulent devant des lieux emblématiques, comme le "Café de Flore".

Les détritus saccumulent devant des lieux emblématiques, comme le "Café de Flore".

Charles Platiau
A Paris, les piétons sont contraints de faire avec les ordures.

A Paris, les piétons sont contraints de faire avec les ordures.

AFP/Dominique Faget
Certains quartiers de Paris "croulent" sous les détritus, selon la mairie.

Certains quartiers de Paris "croulent" sous les détritus, selon la mairie.

AFP/Geoffroy van der Hasselt

La France n'avait pas besoin de ça. Après les inondations et les grèves dans les transports, plusieurs villes font face à une invasion d'ordures dans leurs rues, à cause de l'arrêt de travail des éboueurs. A Paris, les trois principaux sites de traitement des déchets étaient bloqués hier, pour la dixième journée consécutive.

Le ramassage des poubelles a ainsi été très sérieusement perturbé. Selon la mairie, dix arrondissements sont touchés, dont plusieurs au centre-ville qui «croulent» sous les détritus. L'image de poubelles pleines et malodorantes qui s'amoncellent dans les rues de la capitale est désastreuse, alors que le coup de sifflet de lancement de l'Euro de football sera donné demain.

Syndicat en pointe contre la loi El Khomri, du nom de la ministre du Travail, la CGT a appelé «à engager partout sur le territoire des actions visant à paralyser la collecte et le traitement des déchets».

A Saint-Etienne, ville qui accueillera quatre matches de l'Euro, la situation est particulièrement bloquée. «Il y a un risque sanitaire que je ne peux pas accepter», a déclaré hier le maire, qui recommande, en l'état, de ne pas ouvrir la Fan Zone de la ville.

L'élu a dû faire appel à des prestataires externes pour collecter une partie des ordures au centre-ville.

Sur le front des autres mobilisations, la grève à la SNCF s'est poursuivie hier et a été prolongée pour aujourd'hui, la 9e journée consécutive. Chez Air France, la direction fait le forcing pour éviter un débrayage du 11 au 14 juin.

Ton opinion