Technologie: Paris ouverts sur les ventes de l'Apple Watch
Actualisé

TechnologieParis ouverts sur les ventes de l'Apple Watch

Presque trois mois après son lancement, certains analystes craignent un succès moindre qu'espéré. Mais d'autres relativisent en invoquant la jeunesse du marché.

La marque à la pomme n'a pas voulu commenter avant la publication mardi de ses résultats trimestriels.

La marque à la pomme n'a pas voulu commenter avant la publication mardi de ses résultats trimestriels.

Les médias ont cité largement la semaine dernière une étude de la société de recherche Slice Intelligence évoquant un plongeon de 90% des ventes de l'Apple Watch, comparé à sa semaine de sortie. L'estimation se basait toutefois sur un échantillon non forcément représentatif d'acheteurs en ligne aux Etats-Unis, quand les ventes s'étendent désormais aussi aux magasins physiques et à un nombre croissant de pays.

Difficile à utiliser

Sans être aussi alarmistes, les analystes de BMO Capital Markets se sont dits dans une note «déçus» par l'Apple Watch. Ils ont réduit leurs estimations de vente pour l'an prochain. D'après eux, «le produit est sympa mais pas nécessaire. Il est aussi un peu difficile à utiliser».

Richard Windsor chez Edison Investment Research a aussi estimé que l'appareil se vendait moins bien que prévu. Il invoque «l'échec d'Apple à proposer une utilisation vraiment convaincante».

Sous le sapin

Les experts de Cantor Fitzgerald pensent à l'inverse qu'elle sera «le cadeau à offrir pour les fêtes». Le très optimiste Trip Chowdhry n'exclut pas qu'elle s'écoule à 20 voire 25 millions d'unités au quatrième trimestre.

La marque à la pomme n'a pas voulu commenter avant la publication mardi de ses résultats trimestriels. Des résultats qui ne feront pas forcément la lumière sur l'accueil reçu par sa première nouvelle catégorie d'appareils depuis 2010: les ventes ne devraient pas apparaître séparément dans les comptes comme celles des produits stars comme l'iPhone, mais s'intégrer à une rubrique réunissant d'autres produits et services.

Pour Jack Gold, président de la société de recherche J. Gold Associates, il ne serait «pas surprenant» qu'après l'attrait des premières semaines, l'élan des ventes soit retombé. «Les amoureux d'Apple vont acheter les produits dès qu'ils sortent. Le reste du marché toutefois attend de mieux voir ce qu'ils peuvent faire», rappelle-t-il.

En tête sur le marché

Les huit prévisions d'analystes consultées par l'AFP anticipent 3 à 5 millions d'Apple Watch vendues ce trimestre. La grande majorité attend un peu moins de 20 millions au total d'ici fin décembre.

A titre de comparaison, d'après l'institut de recherche IHS, les premiers fabricants comme Samsung ou Motorola ont vendu au total seulement 3,6 millions de montres connectées en 2014. Apple pourrait s'adjuger 56% du marché mondial cette année. Son succès ou son échec risque de déterminer si le marché va décoller ou pas. (ats)

Ton opinion