Ville de Genève: Parking Clé-de-Rive: l’Exécutif pieds et poings liés
Publié

Ville de GenèveParking Clé-de-Rive: l’Exécutif pieds et poings liés

Le nouveau Conseil administratif est majoritairement opposé à cet ouvrage, mais ne peut pas faire valoir son point de vue pour des questions contractuelles.

par
mpo
Suisse, Genève. Image de synthèse du projet de réaménagement du carrefour de Rive et de la rue Pierre Fatio. Clé-de-Rive

Suisse, Genève. Image de synthèse du projet de réaménagement du carrefour de Rive et de la rue Pierre Fatio. Clé-de-Rive

TDG

Le projet du futur parking souterrain dit Clé-de-Rive lié à une nouvelle zone piétonne ne convainc pas le Conseil administratif de la Ville de Genève. Les quatre magistrats de gauche de l’Exécutif y sont en effet opposés. Pour autant, ils ne feront pas campagne contre dans le cadre de la votation de mars prochain. La raison de ce paradoxe? L’Exécutif est contractuellement lié au promoteur de l’ouvrage souterrain, révèle «Le Courrier». Un accord juridiquement contraignant par lequel la Ville s’engage «à apporter son soutien administratif, notamment en vue de l’obtention des autorisations, concessions et droits de superficie nécessaires à la réalisation» du projet.

Ce paradoxe se cristallise via la brochure de vote dans laquelle l’Exécutif pourrait prendre position pour le projet au grand dam de la majorité de gauche du Conseil municipal. Si la version définitive de la brochure devait maintenir ce point de vue, certains élus se disent prêts à recourir. Alfonso Gomez, conseiller administratif vert, a lui, d’ores et déjà tranché: il continuera de s’opposer à la réalisation de cet ouvrage souterrain, alors qu’une partie de ses collègues font valoir le fait que le texte n’a pas été définitivement approuvé.

Ton opinion

48 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Genevoisquetoi

18.12.2020, 11:31

Si ça continue comme ça, à force de fermer toutes les rues,les places etc.. Il faudra faire le tour de la ville pour aller livrer de la marchandise depuis les Eaux-Vives jusqu'à la jonction. Inadmissible ces aménagements. Tout les grands axes principaux sont condamnés. Ça sera impossible à travailler dans ces conditions. Que l'on ferme des rues peut importantes je peut comprendre, mais pas des axes principaux. Place Cornavin fermée. Hé hé. La on va rire. Mettez des arbres partout. Dans une ville on est pas à la campagne. Améliorez la circulation, et cherchez des bonnes idées pour fluidifier le traffic. Ça sera bien plus intelligent. Quant à ceux qui vont classer mon opinion comme absurde, je pense qu'ils ne sont pas livreur.

Je me casse

17.12.2020, 14:22

Je suis surpris que parmi toutes les réactions, personne n'ose soulever que pour la première fois, un article d'un journal comme le 20' dénonce naïvement des obligations contractuelles entre élus de la République et secteur privé du BTP. Est-ce que c'est moi ou les mots sont interdits? Parlerait-on de collusion maquillant de la corruption dans cet article?

dommage dommage

17.12.2020, 14:12

Pourquoi le PDC ou le parti socialiste n'ont pas présenté de candidat à l élection complémentaire de mars ? Grave erreur car on n'a pas envie de voter que ce soit le PLR ou les Vertes.....mais foi par force des choses on votera pour l'Alliance de Gauche.