Actualisé 24.06.2013 à 20:17

Lucerne

Parkings moins chers pour les voitures courtes

Une section du TCS propose de révolutionner le stationnement en ville. Ses idées suscitent la méfiance.

de
Tanja Bircher/jbm
Le projet vise à optimiser l'usage des places de parcs.

Le projet vise à optimiser l'usage des places de parcs.

Pour lutter contre la pénurie de places de stationnement, le TCS a une nouvelle idée. Elle a germé à la suite de la décision des autorités lucernoises de sabrer 85 places de parc dans la ville. La section de Suisse centrale de l'organisation propose de supprimer les délimitations des parkings le long des rues. Les voitures se placeraient ainsi l'une derrière l'autre, ne laissant plus qu'un minimum d'espaces vides, explique le directeur, Alex Mathis.

«Les petits véhicules profiteraient de tarifs préférentiels», suggère-t-il. Mathis admet que ce type de parking nécessiterait de nouveaux moyens de paiement. Le président de l'Automobile Club de Suisse (ACS), Marcel Omlin, n'y croit pas une minute. La mise en œuvre technique et administrative demanderait beaucoup d'efforts. «Il faudrait expliquer aux usagers comment utiliser un nouvel horodateur.»

Bref, selon lui, cette proposition est vouée à l'échec. Pis, elle risque d'engendrer le «chaos» dans les parkings. «Les automobilistes vont stationner n'importe comment», prédit Omlin. Il note, par ailleurs, que les véhicules de livraison n'auront plus de place pour s'arrêter ou pour manœuvrer. Marcel Omlin plaide pour davantage de places de parc, quelle que soit la taille des véhicules.

Malgré cet avis tranché, l'Office fédéral du développement territorial devra tout de même se prononcer sur le projet. S'il convainc, un projet pilote verra le jour en 2015. Et il pourrait faire tache d'huile dans tout le pays.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!