politique: Parti bourgeois démocrate: Glaris a sa section
Actualisé

politiqueParti bourgeois démocrate: Glaris a sa section

Le nouveau Parti bourgeois démocrate (PBD) dispose désormais de trois sections cantonales.

Deux mois après le canton de Berne et au lendemain de celui des Grisons, Glaris a vu naître à son tour sa propre section en présence du conseiller fédéral Samuel Schmid.

Les membres dissidents de l'UDC glaronaise ont voté à l'unanimité l'acte de fondation à Ennenda. Il en est allé de même pour les statuts du nouveau parti. Une centaine de personnes étaient présentes. Elles ont en outre élu le député au Grand Conseil Martin Landolt à la présidence de la section cantonale.

Dans son programme de parti, le PBD glaronais souligne sa volonté de mener une politique factuelle, basée sur le dialogue avec toutes les forces présentes dans le canton ainsi que sur le respect envers ceux qui ne partagent pas les mêmes idées.

Avec les autres

«Nous ne sommes pas un parti d'opposition. Nous souhaitons nous engager avec les autres en faveur d'un canton sain et des communes fortes ainsi qu'en faveur d'une société capable d'affonter l'avenir», mentionnent les statuts. Les «valeurs bourgeoises comme la responsabilité individuelle et l'égalité des chances» y sont également mentionnées.

Le PBD devrait bientôt s'implanter ailleurs en Suisse. «Nous avons reçu des demandes de plusieurs cantons pour fonder des sections», a indiqué à l'ATS le conseiller aux Etats bernois Werner Luginbühl. Les plus nombreuses émanent de Zurich, les autres d'Argovie, de Saint-Gall et de Zoug, précise-t-il sans vouloir citer de nom.

La prochaine étape dans l'histoire des dissidents de l'UDC devrait toutefois être la fondation du parti suisse, prévue cet automne. La date exacte de l'assemblée constitutive sera communiquée «cette semaine encore», a assuré M. Luginbühl.

(ats)

Ton opinion