formation: Partir bûcher sous d'autres horizons

Actualisé

formationPartir bûcher sous d'autres horizons

Le programme d'échanges Erasmus fête son 25e anniversaire et ses 20 ans d'existence en Suisse. Les étudiants s'avouent changés par leur voyage.

par
Marine Guillain

«Ces six mois à Dresde l'année dernière ont été de loin le meilleur moment de mon parcours universitaire!» affirme Théo, en section de biologie à Genève. Comme lui, les candidats au départ dans le cadre d'Erasmus gardent pour la plupart un excellent souvenir de leur séjour à l'étranger. Mais une fois l'aventure terminée, les bénéfices au niveau professionnel sont-ils bien réels?

«Complètement», soutient Sandrine, de l'association des anciens étudiants de l'Uni de Lausanne. A l'époque en Faculté de lettres, elle est partie à Leipzig entre 1996 et 1997. «Je l'ai toujours mis en avant dans mon CV. L'indépendance et l'ouverture aux autres cultures plaît aux employeurs.»

Sophie, elle, est partie six mois à Milan en 2006-2007. Aujourd'hui juriste, elle affirme que son voyage ne l'a pas aidée à trouver du travail. «Mais j'ai appris à être flexible et débrouillarde. Cette expérience a radicalement changé ma vie, ajoute-t-elle. Je suis devenue bilingue alors que je ne savais dire que pizza et pasta. Et j'ai rencontré mon fiancé!»

Mais le système a aussi ses inconvénients. Les étudiants interrogés déplorent les équivalences qui ne fonctionnent pas toujours, le côté administratif parfois très compliqué et le peu d'aide financière. «Tout ça peut décourager les moins motivés», prévient Magali, à Liège depuis deux mois. Ce que cette étudiante en psychologie à Genève espère de son Erasmus? «Apprendre à me connaître et à savoir ce que je veux.»

Plus d'informations ici.

En route vers l'Allemagne

C'est de loin la destination favorite des étudiants suisses. Elle est suivie de l'Espagne et de la France. Ces trois pays sont aussi les plus largement représentés en Suisse. Les HEP de Lausanne et de Zurich et les Universités de Genève et de Lausanne sont les plus demandées, en raison de leur bonne réputation.

Conférences et soirées à foison

De nombreuses festivités sont organisées cette année dans toute l'Europe à l'occasion des 25 ans du programme. Une conférence avec les ambassadeurs de tous les pays s'est déroulée le 9 mai à Copenhague. Le 27 septembre, une fête s'est tenue à Berne. Le conseiller fédéral Alain Berset y a prononcé un discours, qui a été suivi d'une grande fête organisée par le réseau d'étudiants Erasmus de Berne.

Des universitaires qui ont toujours plus la bougeotte

- Une augmentation constante du nombre d’étudiants participant au programme Erasmus.

- 33 pays et plus de 4000 Hautes Ecoles en Europe.

- Un budget annuel d’environ 545 millions de francs, dont 6 millions pour la Suisse.

- Environ 30 000 étudiants suisses depuis 1992, dont près de 2400 (et 400 enseignants) en 2010-2011.

- En 2013, 3 millions d’étudiants auront réalisé un séjour à l’étranger avec Erasmus.

Ton opinion