Eaux du Léman: Pas assez de données sur les microplastiques
Actualisé

Eaux du LémanPas assez de données sur les microplastiques

La qualité de l'eau du lac peut être améliorée, selon la commission internationale pour la protection des eaux du Léman. Elle déplore le manque d'info sur certains polluants.

par
ats
Keystone/Martial Trezzini

Les eaux du Léman sont de bonne qualité en ce qui concerne les pesticides et les métaux. Des efforts restent cependant à faire pour limiter les apports en phosphore et en résidus médicamenteux, constate la CIPEL (Commission internationale pour la protection des eaux du Léman) dans son rapport portant sur l'année 2018.

Effet sur l'homme encore peu mesuré

La CIPEL demande par ailleurs l'approfondissement des connaissances sur les effets dus aux microplastiques. Il reste beaucoup de lacunes dans ce domaine, constate-t-elle. Il n'est ainsi pas possible, actuellement, de caractériser les risques pour les écosystèmes et pour l'homme de cette pollution.

Pour la CIPEL, il est indispensable, aujourd'hui, d'évaluer les apports au lac par les affluents des microplastiques, de surveiller les impacts en analysant des tubes digestifs de poissons et d'estimer le stock de plastiques en devenir qui se trouvent sur les rives et les plages.

Ton opinion