Actualisé 21.05.2017 à 05:30

GenèvePas d'embauche pour les soldats: la firme s'excuse

Une entreprise avait publié une annonce d'emploi excluant les jeunes hommes astreints au service militaire. Face aux réactions, l'entreprise s'excuse.

de
pam/rmf
L'annonce spécifiait qu'un homme ayant encore des jours de service militaire à faire n'était pas le bienvenu.

L'annonce spécifiait qu'un homme ayant encore des jours de service militaire à faire n'était pas le bienvenu.

Keystone

Début mai, la Tribune de Genève rapportait que l'entreprise KTM SA, active dans le commerce du pétrole, avait publié une annonce d'emploi plutôt étrange. Parmi les spécificités demandées pour le poste, de «bonnes compétences de bureau», un «permis de conduire», ou encore ... «aucune obligation militaire pour les jeunes hommes».

Le texte de l'annonce publiée sur LinkedIn

Les réactions n'ont pas tardé. Le quotidien genevois rapportait la réponse d'un lieutenant de l'armée jugeant cette annonce «choquante et illégale». Dans une lettre ouverte, le commandant de corps Daniel Baumgartner (ndlr: il dirige les forces terrestres) critiquait «une discrimination de la firme envers les Suisses engagés.»

Excuses présentées

La lettre a eu l'effet escompté. Selon la «Basler Zeitung», le PDG de KTM Marc-Hubert Tripet a pris contact avec le gradé pour lui présenter ses excuses au sujet de l'annonce. Dans un courrier, il précise avoir lui-même fait le service militaire. Selon lui, une faute s'est glissée dans l'annonce écrite par une agence internationale de ressources humaines.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!