Hockey - LNA: Pas d'enquête contre Julien Sprunger
Actualisé

Hockey - LNAPas d'enquête contre Julien Sprunger

L'attaquant de Fribourg Gottéron pourra disputer le 3e match des quarts de finale ce mardi contre Genève-Servette. Aucune enquête n'a été ouverte contre lui, annonce «La Liberté».

Samedi, lors du deuxième match à la BCF Arena, Sprunger avait lourdement chargé l'attaquant genevois Daniel Rubin au cours de la deuxième période. Le Bernois n'avait pu terminer la partie. Evacué à l'hôpital, on lui a diagnostiqué une triple fracture de la pommette.

«Avant la fin du match, la vidéo de l'action avait été transmise à notre juge pour la sécurité des joueurs, Stéphane Augier. Après visionnement, il a décidé que la charge ne visait pas la tête et que l'impact s'est fait sur une autre partie du corps. Bien sûr, tout le monde regrette que l'action se termine par une blessure. Mais la charge n'était pas incorrecte», indique le manager de la direction des arbitres, Beat Kaufmann. La décision du juge canadien confirme aussi la décision prise par les arbitres du match, qui n'ont infligé aucune pénalité à Sprunger.

Devant les remous provoqués par cette charge, la Fédération suisse va sortir un communiqué.

Quant à la possibilité de Genève-Servette de demander l'ouverture d'une enquête, elle aurait existé mais elle aurait connu la même issue: Sprunger n'a pas commis de faute contre Daniel Rubin.

Genève-Servette mène 2-0 dans cette série. (ats)

Ton opinion