Actualisé 18.04.2017 à 09:01

WebPas d'historique Google livré aux employeurs

Le nouveau service de recherche d'emploi du géant du web ne partagera pas l'historique des recherches des utilisateurs avec les recruteurs, comme les rumeurs l'ont laissé croire.

de
man
Le site n'est pour le moment accessible que sur invitation. (dr)

Le site n'est pour le moment accessible que sur invitation. (dr)

Non, Google n'a pas l'intention de dévoiler l'historique des requêtes effectuées par les utilisateurs de son moteur de recherche avec leurs potentiels employeurs. La rumeur a circulé lundi sur le site d'actualités australien RT, ainsi que les médias britanniques «Daily Mail» et «Sun» notamment, après que le géant du web a discrètement commencé à tester un concurrent de LinkedIn, réseau social professionnel propriété de Microsoft.

Baptisé Hire, le nouveau service veut faciliter la recherche d'emploi. Il doit permettre aux entreprises de partager des offres d'emploi et de gérer les candidatures.

Les sites en question se sont basés sur le fait que cette nouvelle plateforme de recrutement, pas encore ouverte au grand public, requiert un compte Google pour s'y inscrire pour diffuser la rumeur.

Elle a été démentie par le géant du web: «Seules les informations qu'un candidat fournit volontairement seront transmises à un employeur potentiel dans le cadre de sa demande en ligne», comme par exemple le prénom, le nom, l'adresse e-mail, le CV ou encore la lettre de motivation, a assuré un porte-parole de Google au site Gizmodo. Il précise que sa société «ne partage pas d'informations privées comme l'historique de recherche ou de navigation».

Quelques sociétés semblent pour le moment avoir été sélectionnées pour tester la nouvelle plateforme, telles que Single Hop, CoreOs ou Medysas. La firme de Mountain View se serait appuyée sur la technologie développée par Bebop, société qu'elle a racheté en 2015.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!