Foot - Coupe de Suisse: Pas de 13e finale pour le FC Sion
Actualisé

Foot - Coupe de SuissePas de 13e finale pour le FC Sion

Le club valaisan ne disputera pas sa 13e finale de Coupe de Suisse. Il a été battu à Tourbillon par le FC Bâle (0-1).

par
Robin Carrel
Sion
Grâce à sa vitesse, Valentin Stocker a régulièrement échappé à la vigilance des joueurs sédunois.

Grâce à sa vitesse, Valentin Stocker a régulièrement échappé à la vigilance des joueurs sédunois.

Les médias et les supporters adorent parler de la «magie de la Coupe», de l'histoire du Petit Poucet qui se joue d'un ogre. Certes, le FC Sion n'a rien d'un club désargenté, même par rapport à un Bâle si brillant en Europa League. Mais en Valais, cette compétition a toujours eu un éclat particulier et on ne compte plus les victoires presque surnaturelles de l'équipe de Christian Constantin.

Pour qu'il y ait des surprises, il faut aussi que la logique soit respectée dans la majorité des cas. C'est exactement ce qu'il s'est produit hier soir. Ce n'est donc pas cette année que le club valaisan pourra améliorer son record de 12 victoires en 12 finales. Malgré un stade bouillonnant, les hommes de Gennaro Gattuso n'avaient pas les armes pour bousculer plus que sporadiquement leurs adversaires. Bâle affrontera GC le 20 mai au Stade de Suisse, grâce à un but de Valentin Stocker sur un service millimétré de Marco Streller.

Les nombreuses absences ont pesé trop lourd pour un collectif sédunois déjà dans le doute. Les kilomètres parcours habituellement par Gelson Fernandes, suspendu, n'ont pas été compensés par le «grinta» de Gattuso. Devant, Léo était trop seul pour mettre en difficulté une défense qui a pris l'habitude de se coltiner Hulk, Bale et se mesurera bientôt à Hazard, Lampard et Mata. Le club rhénan est encore en lice pour réaliser un incroyable triplé. Si une victoire européenne paraît improbable, le FCB peut légitimement fêter un nouveau doublé.

Sion - Bâle 0-1 (0-0)

Tourbillon 13 800 spectateurs.

Arbitre Hänni.

But 72e Stocker 0-1.

Sion Vanins; Vanczak, Lacroix, Dingsdag, Bühler; Yoda (76e ­Ndjeng), Gattuso (69e Marques), Basha, Crettenand; Darragi (63e Regazzoni); Léo.

Bâle Sommer; Ph. Degen,

Schär, Dragovic (46e Sauro),

Voser (60e Cabral); Salah

(90e Diaz), Elneny, F. Frei,

Die, Stocker; Streller.

Notes Sion sans Lafferty, Margairaz (blessés) ni Fernandes (suspendu). Bâle sans Park

(blessé).

Avertissements Dingsdag (10e), Salah (29e), Gattuso (35e), ­Regazzoni (82e), Bühler (87e).

Stocker décisif.

A la suite d'une mauvaise relance de Dingsdag, Salah a testé Vanins (5e). Au quart d'heure, Streller a fait preuve de nonchalance et fait briller le dernier rempart letton. Salah et Schär ont créé le danger cinq minutes plus tard, mais sans succès. Sion s'est enfin signalé aux 27e et 34e minutes. Darragi a tenté sa chance d'une frappe flottante, puis Yoda a ponctué une série de dribbles d'un tir au ras du montant. En 2e période, Streller a centré en retrait pour Stocker, qui a manqué le but vide (51e). Crettenand a obtenu une balle de match (64e), mais Sommer a sorti le grand jeu. Stocker s'est rattrapé à la 72e en propulsant au fond des filets un centre parfait de Streller. Salah a manqué le break aux 86e et 87e.

Arnaud Bühler

Défenseur du FC Sion

«C'est la deuxième fois de suite que nous sommes sortis en demi-finale sur des petits scores (ndlr: Sion avait été éliminé sur la plus petite des marges par Lucerne il y a un an au même stade de la compétition)... On a eu nos chances, mais nous n'avons pas réussi à les saisir. On est tombés contre un gros morceaux et un très grand Yann Sommer. C'est dommage, il y avait la place pour passer. Il a juste manqué un but pour enflammer encore plus le stade.»

Alberto Regazzoni

Attaquant du FC Sion

«On a tout donné sur le terrain, contre un très bon adversaire. Il y a certes de la déception d'être éliminé, mais aussi de la fierté d'avoir tout donné. Le football, c'est comme ça, ça se joue sur des détails. Aujourd'hui, ils ont penché en faveur de Bâle. Personne ne peut nous reprocher de ne pas avoir laissé notre coeur sur le terrain. C'était le plus important. Maintenant, il faut se focaliser sur le championnat et ne pas manquer la place qualificative pour l'Europa League.»

Ton opinion