Basketball: Pas de 2e exploit pour une Nati désormais attendue
Publié

BasketballPas de 2e exploit pour une Nati désormais attendue

Appliquée, la Géorgie a battu la Suisse lundi, en qualifications pour l’Euro. Elle n’a pas négligé la grande performance de la sélection helvétique samedi face à la Serbie.

par
Jérémy Santallo
Jonathan Kazadi a marqué 10 points et délivré 10 passes décisives contre la Géorgie. Mais il a aussi perdu 6 ballons.

Jonathan Kazadi a marqué 10 points et délivré 10 passes décisives contre la Géorgie. Mais il a aussi perdu 6 ballons.

FIBA BASKETBALL

C’est la rançon de la gloire. Deux jours après sa victoire historique contre les Serbes dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2022, l’équipe de Suisse a été prise très au sérieux hier par la Géorgie, déjà qualifiée en tant que pays hôte, mais consciencieuse (84-91).

«On savait que ce serait un match difficile, car la Suisse est un adversaire coriace. Chez nous, on menait de 20 longueurs et ils avaient forcé la prolongation», a expliqué Tornike Shengelia (CSKA Moscou), d’une efficacité diabolique (17 points, 6 rebonds, 5 assists en 20 minutes). «On ne pouvait pas se reposer sur nos lauriers, même avec 12 ou 15 unités d’avance. Ils sont revenus tout près à la fin, mais on a su garder nos nerfs», a-t-il apprécié.

Si adroits 48 heures plus tôt dans la «bulle» d’Espoo (Fin), les joueurs de Gianluca Barilari auraient pu tirer toute la journée sans trouver la mire derrière l’arc (5 sur 24 à 3 points). Une maladresse qui s’explique par l’engagement physique des Géorgiens. «Nous n’avons pas réussi à égaler leur niveau d’intensité; ils nous ont surpris dans ce domaine», a reconnu Jonathan Dubas en conférence de presse. «Nous aurions dû jouer plus vite mais nous n’avons pas été capables de le faire», a abondé son sélectionneur, à côté de lui.

Il ne faut toutefois pas faire la fine bouche. En arrivant en Finlande, l’équipe de Suisse aurait signé des deux mains pour repartir avec une victoire. «Après ce succès inattendu face à la Serbie, cela aurait été du bonus de battre la Géorgie, a concédé Dubas. Il faut désormais avancer!»

Un groupe très serré

La Serbie d’Igor Kokoskov, le coach tenant du titre après son succès en 2017 avec la Slovénie, a relancé le suspense dans la poule E des qualifications pour l’Euro 2022 en battant la Finlande 75-66 hier. Derrière la Géorgie et ses 8 points, deux tickets restent à distribuer. La Serbie est 2e avec 6 unités, devant la Finlande et la Suisse (5). Le choc entre ces deux dernières formations, le 19 février prochain, vaudra son pesant d’or.

Ton opinion

1 commentaire