Corée du Nord: Pas de calendrier de dénucléarisation

Actualisé

Corée du NordPas de calendrier de dénucléarisation

Selon le secrétaire d'Etat américain, il n'existe pas de calendrier pour la dénucléarisation de la Corée du Nord.

1 / 150
La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

AFP
Pyongyang a réalisé, pour la quatrième fois en mars, des tirs de projectiles, vraisemblablement des missiles balistiques. Ces essais interviennent au moment où toute l'attention de la communauté internationale se focalise sur la lutte contre le Covid-19. (Dimanche 29 mars 2020)

Pyongyang a réalisé, pour la quatrième fois en mars, des tirs de projectiles, vraisemblablement des missiles balistiques. Ces essais interviennent au moment où toute l'attention de la communauté internationale se focalise sur la lutte contre le Covid-19. (Dimanche 29 mars 2020)

Keystone
La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques de courte portée vers la mer du Japon. (Samedi 21 mars 2020)

La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques de courte portée vers la mer du Japon. (Samedi 21 mars 2020)

AFP

Aucun calendrier ne sera fixé pour la dénucléarisation de la Corée du Nord, a déclaré lundi le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo. Il contredisait les propos tenus par un responsable du Pentagone.

«Je ne vais pas donner de calendrier. Que cela se passe dans les deux mois ou les six mois, nous nous sommes engagés à aller de l'avant dans un processus rapide pour voir si nous sommes en mesure de réaliser ce que les deux dirigeants sont convenus», a-t-il dit, évoquant le sommet organisé le 12 juin à Singapour entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Ces propos contrastent avec ceux qu'a prononcés lundi un haut responsable américain qui affirmait qu'un calendrier pourrait être présenté prochainement. Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo a indiqué la semaine passée vouloir retourner sans trop tarder en Corée du Nord afin de donner corps aux engagements pris lors du sommet du 12 juin.

Le sommet Trump-Kim de Singapour s'était achevé sur un engagement de la Corée du Nord en faveur d'une «dénucléarisation complète» dont les détails ont été remis à des négociations ultérieures. Deux semaines après, aucune avancée concrète n'a été enregistrée. (nxp/ats)

Les deux Corées discutent de l'interconnexion entre leurs réseaux ferrés

Les deux Corées ont discuté mardi de l'interconnexion des voies ferrées à leur frontière, une liaison physique qui transformerait les relations sur la péninsule divisée. Relier les deux réseaux et moderniser les vétustes chemins de fer nord-coréens offrirait à une Corée du Sud extrêmement dépendante de ses exportations une voie terrestre vers les marché chinois, russe et au-delà, européens.

(NewsXpress)

Ton opinion