23.09.2020 à 11:40

SuissePas de coup de pouce pour les échanges linguistiques

Contrairement au Conseil des Etats, le National a refusé la rallonge de 10 millions de l’enveloppe destinée notamment aux échanges linguistiques.

Les députés n’ont pas non plus voulu attribuer 800’000 francs de plus à la Fondation suisse pour la photographie.

Les députés n’ont pas non plus voulu attribuer 800’000 francs de plus à la Fondation suisse pour la photographie.

KEYSTONE

L’enveloppe pour la culture divise le Parlement. Le National a maintenu mercredi plusieurs divergences avec le Conseil des Etats. Ni le coup de pouce aux échanges linguistiques, ni le soutien à la Fondation suisse pour la photographie n’ont trouvé grâce à ses yeux.

Les députés ont refusé, par 117 voix contre 81, la rallonge de 10 millions de francs, en faveur notamment des échanges linguistiques, voulue par le Conseil des Etats. L’encouragement des échanges n’est pas qu’une question de moyens, mais également de structure, a souligné Marie-France Roth Pasquier (PDC/FR) pour la commission.

Le gouvernement tient à augmenter les échanges scolaires de 3% à 15%. Mais il y a beaucoup d’autres obstacles qui ne sont pas financiers, a abondé le ministre de la culture Alain Berset. Dix millions sont déjà prévus. C’est suffisant.

Le camp rose-vert, rejoint par plusieurs députés bourgeois, a lui plaidé pour un soutien supplémentaire, afin de favoriser la cohésion nationale. Les échanges scolaires sont importants pour comprendre les différences culturelles et linguistiques, a tenté de faire valoir Sandra Locher Benguerel (PS/GR).

Soutien à Memoriav maintenu

Contrairement aux sénateurs, les députés n’ont pas non plus voulu, par 114 voix contre 81, attribuer 800’000 francs à la Fondation suisse pour la photographie. L’institut a déjà vu ses moyens augmentés de 200’000 francs dans le message, a souligné Alain Berset. Il n'est pas nécessaire d'aller plus loin.

Une opinion que la gauche et une partie du camp bourgeois ne partagent pas. La Fondation a besoin de plus de moyens pour augmenter ses locaux et ses capacités, a argumenté en vain Fabien Fivaz (Verts/NE). En raison de ses limites, elle a déjà dû refuser des archives photographiques importantes, notamment celles du photographe suisse renommé Jean Revillard.

Par 99 voix contre 96 et trois abstentions, la Chambre du peuple tient en revanche à soutenir le centre de compétence pour les questions relatives au patrimoine audiovisuel analogique ou numérique, Memoriav. Elle crée ainsi une nouvelle différence avec le Conseil des Etats.

20 millions pour la culture du bâti

Sénateurs et députés sont par contre d’accord sur le reste du paquet, à l’exception des mesures concernant le cinéma sur lesquelles le Conseil des Etats ne s’est pas encore penché. Ils ont notamment ajouté 20 millions de francs pour la culture du bâti et 1,2 million pour l’encouragement du rhéto-romanche. Le projet repasse à la Chambre des cantons.

(ats/nxp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!