Pas de cours de répétition à l'étranger
Actualisé

Pas de cours de répétition à l'étranger

Les soldats suisses ne devront pas effectuer six semaines de cours de répétition à l'étranger.

Le Département fédéral de la défense a décidé de renoncer à cette idée, vertement critiquée lors de la procédure de consultation sur la révision de la législation militaire.

La quasi totalité des partis et associations avaient clamé haut et fort que les entreprises ne peuvent se permettre d'avoir des collaborateurs absents aussi longtemps. Le Département de Samuel Schmid estimait que pour les exercices de combat à grande échelle hors de frontières nationales, les trois semaines habituelles de cours de répétition étaient insuffisantes, d'où sa volonté de les porter à six.

Cette proposition est désormais abandonnée, a indiqué jeudi le Département de la défense (DDPS) dans un communiqué. De même, il renonce à son projet de renforcer les compétences du Conseil fédéral pour les engagements militaires en faveur de la promotion de la paix ou en service d'appui. Le Parlement n'aurait eu à donner son accord pour de telles opérations qu'à partir de l'engagement de 400 hommes.

Quant au projet d'assouplissement de la réglementation relative aux mandats nécessaires pour un engagement de promotion de la paix non armé, il passe également à la trappe. Un mandat de l'ONU ou de l'OSCE demeurera nécessaire dans ces cas. (ats)

Ton opinion